C’est par le biais de son site internet qu’Heidi Rakels a fait savoir, ce jeudi, qu’elle se portait candidate à la présidence du COIB que convoite également Jean-Michel Saive. Le président actuel, Pierre-Olivier Beckers, quittera ses fonctions après les Jeux olympiques de Tokyo, l’assemblée générale extraordinaire du COIB ayant lieu le vendredi 10 septembre.

"J’ai le plaisir de vous annoncer que Judo Belgium m’a proposé comme candidat au poste de Président du Conseil d'Administration du Comité Olympique et Interfédéral Belge", écrit Heidi Rakels. "Avec mon expérience dans divers domaines, j'espère aider le sport olympique et paralympique en Belgique à grandir et à s'épanouir avec les athlètes, les entraîneurs, les fédérations et le COIB. Ce serait un grand honneur d'être la première femme et la première médaillée olympique à assumer cette tâche."

Âgée aujourd’hui de 53 ans, l’ancienne judoka Heidi Rakels avait décroché une médaille de bronze en 1992 lors des Jeux olympiques de Barcelone dans la catégorie des -66 kg. Elle est également montée sur le podium européen à trois reprises. Après la fin de sa carrière en 2004, la Louvaniste a notamment co-fondé l’entreprise Guardscare, spécialisée dans la protection d’applications mobiles, qu’elle a quittée en 2019.