En mai, l'ailier des Washington Wizards en NBA avait appelé à une prise de conscience au Japon sur le problème du racisme, confiant recevoir lui-même des messages d'insultes "presque chaque jour" sur les réseaux sociaux.

Les détails sur la cérémonie d'ouverture des Jeux de Tokyo sont encore tenus confidentiels. Pandémie oblige, elle s'annonce plus sobre que les spectacles démesurés lors des précédents JO, et le nombre de spectateurs autorisés à y assister n'a pas encore été fixé mais pourrait être très limité.

Les organisateurs avaient fixé en juin une jauge de 50% des capacités d'accueil pour le public lors des épreuves olympiques, et dans une limite maximale de 10.000 personnes.

Mais la semaine dernière le Premier ministre japonais Yoshihide Suga et les organisateurs ont averti qu'un huis clos demeurait possible, face à une récente recrudescence des cas de Covid-19 à Tokyo.