Cités parmi les favoris de sa discipline, Marten Van Riel a lutté jusqu’au bout pour la médaille olympique, ce lundi, au Marine Park d’Odaiba. En tête de la course avec 8 autres triathlètes à sa sortie de l’eau, l’Anversois, 4e mondial, a réalisé une excellente course d’ensemble.

Malheureusement, accompagné par des triathlètes qui ont "joué au poker" en ne le relayant pas durant la boucle cycliste de 40 km, le Belge a terminé la seconde partie de l’épreuve dans un peloton groupé. Obligé de faire la différence dans la course à pied, la discipline dans laquelle il a le plus progressé ces dernières années, Marten Van Riel a toutefois dû décrocher dans les derniers kilomètres. Distancé par l’attaque du Britannique Alex Yee, le Belge - qui a bouclé sa course en 1h44’52’’ - termine finalement à 48 secondes du nouveau champion olympique, le Norvégien Kristian Blummenfelt, et à 28 secondes de la médaille de bronze du Néo-zélandais Hayden Wilde.

"J’ai tout donné pour ne rien regretter mais les trois premiers ont pris une belle avance dans le dernier tour", explique l’Anversois juste après sa course. "Je ne termine pas aussi proche d’eux que je n’aurai pu l’espérer mais cette 4e place reste une grosse déception, évidemment."
"Frustré", Marten Van Riel a encore une chance de décrocher une médaille à Tokyo. Samedi, il disputera avec les Belgian Hammers le relais mixte dans lequel figurera aussi son ami Jelle Geens, forfait pour l’individuel de ce lundi en raison de deux tests positifs au Covid-19.