À l’instar de nombreux sportifs, anciens et actuels, et depuis quelques jours des institutions, dont les puissantes fédérations américaines d’athlétisme et de natation, Lewis souhaite que les JO 2020 soient reportés. 

Mais pas forcément l’année prochaine, plutôt dans deux ans, a-t-il dit lors d’un entretien avec la chaîne Fox 26 Houston. "Je pense qu’en 2022 ce serait plus confortable. On inclurait les Jeux d’été de Tokyo (après) les Jeux d’hiver (de Pékin), ce serait une sorte d’année olympique festive", a-t-il proposé, arguant que "cela donnerait en quelque sorte aux athlètes le temps de se préparer". "Je pense qu’il est vraiment difficile pour un athlète de s’entraîner, de garder sa motivation dans un tel cas d’incertitude totale. C’est la chose la plus difficile. […]"