Ces Jeux doivent avoir lieu à moins de 200 km au sud-est de Shanghai, où la population est à nouveau confinée depuis quelques semaines.

Les organisateurs ont assuré qu'ils étaient en train de mettre en place un plan de contrôle du virus basé sur celui des derniers Jeux olympiques d'hiver, en février à Pékin, mais sans donner de détails sur la manière d'y arriver, la politique de la Chine en la matière étant très contraignante.

Hangzhou, qui compte 12 millions d'habitants, sera la troisième ville chinoise à accueillir les Jeux asiatiques, après Pékin en 1990 et Guangzhou en 2010.

Certaines épreuves seront organisées dans d'autres villes de la même province, notamment Ningbo, Wenzhou, Huzhou, Shaoxing et Jinhua.

Les 56 sites prévus pour les Jeux asiatiques et para-asiatiques sont prêts, ont indiqué les organisateurs.