La ligue flamande d'athlétisme (VAL) a annoncé mardi qu'elle soutenait le point de vue de World Athletics, la fédération internationale d'athlétisme qui a demandé au Comité international olympique (CIO) de reporter les Jeux Olympiques de Tokyo en raison de la pandémie de coronavirus.

"La situation actuelle liée au coronavirus n'a pas seulement touché la Belgique mais le monde entier. Nous trouvons irresponsable de maintenir les Jeux aux dates prévues", a expliqué la VAL dans un communiqué. "La santé des athlètes, des entraîneurs, de la famille et des proches est prioritaire pour le moment. Les athlètes font toujours ce qu'ils peuvent et donnent le maximum pour atteindre leurs objectifs. Le CIO peut éliminer le doute qui plane chez les athlètes en apportant de la clarté et ainsi réduire les risques pour la santé."

"A cause des mesures strictes mais logiques mises en place par le gouvernement, les sportifs ne peuvent pas poursuivre leur rêve olympique dans des conditions d'entraînement idéales", a ajouté la ligue flamande. "La qualification de certains athlètes pour les JO est donc en danger à cause des nombreuses courses reportées ou annulées. À nos yeux, un report des Jeux est le seul choix responsable."

Dimanche, le Comité international olympique a annoncé pour la première fois qu'un report des Jeux, prévus du 24 juillet au 9 août dans la capitale japonaise, se trouvait sur la table. Le CIO veut prendre sa décision dans les quatre semaines à venir mais celle-ci pourrait tomber plus vite que prévu.