Ce nombre va être augmenté étant donné l'apparition des nouveaux variants du virus ainsi que les contacts physiques fréquents dans certains sports, a déclaré mardi Seijo Hashimoto à l'agence de presse japonaise Kyodo et à d'autres médias japonais. Jusqu'à présent, les directives initiales prévoyaient que les athlètes devaient être testés pour le coronavirus au moins tous les quatre jours. Du point de vue des athlètes, elle a déclaré qu'il serait préférable que les règles de contrôle soient strictement appliquées dès le début plutôt que de changer les règlements pendant les Jeux. "Nous devons réfléchir" à l'augmentation de la fréquence des tests".

Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, avait demandé des protocoles de test plus stricts lors d'un récent appel vidéo avec les organisateurs olympiques, selon Mme Hashimoto.

Bach avait déclaré que les mesures contre le coronavirus étaient "la clé du succès" des Jeux de Tokyo. Il a assuré aux hôtes japonais que de nombreux athlètes arriveront aux Jeux de Tokyo déjà vaccinés contre le Covid-19.

Les Jeux de Tokyo ont été reportés d'un an en raison de la pandémie de Covid-19 et doivetn se dérouler du 23 juillet au 8 août.