JO - Team Belgium Le comité olympique belge a fait le bilan et s'est adressé aux politiques à la veille des élections.

Un grand cru ! Voilà comment les dirigeants du COIB ont qualifié une nouvelle fois la saison 2018 à l’heure de revenir brièvement sur les temps forts de l’année écoulée lors de l’assemblée générale organisée au centre de Bruxelles ce vendredi soir.

"La Belgique a remporté l’an dernier 40 médailles à des championnats du monde et d’Europe : 14 d’entre elles sont des médailles mondiales et, parmi les 5 titres recensés, 4 médailles d’or proviennent de disciplines olympiques", a notamment rappelé le président Pierre-Olivier Beckers. "Ces résultats ne tombent évidemment pas du ciel, ils sont le fruit des efforts accomplis ces dernières années. Je tiens en particulier à remercier les communautés parce que la dynamique au sein de la plateforme olympique est très positive : une meilleure coordination et une meilleure communication débouchent automatiquement sur plus d’efficacité."

L’enjeu de l’importante année pré-olympique 2019, pour laquelle le budget a été approuvé à l’unanimité, tient évidemment à la prolongation de ces excellents résultats. Sous le slogan "Un pays qui gagne", le CEO Philippe Vander Putten a d’ailleurs tracé les grandes lignes d’une année qui a, du reste, très bien débuté et en a défini les priorités. Le tout avant que l’ex-athlète Roger Moens, 89 ans, ne se voie attribuer l’Ordre du Mérite du COIB "pour sa contribution exceptionnelle au mouvement olympique" dans notre pays, et que le Royal Europa Kraainem FC n’ait été distingué du prix de "l’Olympisme en action" attribué par le CIO pour son rôle dans l’accueil des réfugiés.

Enfin, en cette veille d’élections, il paraissait opportun de rappeler que tous les partis politiques ont reçu un memorandum avec la liste des points d’action pour la période 2020-2024. "Notre message au monde politique est le suivant : faites du sport l’une de vos priorités !" a indiqué le président Beckers. "On ne peut oublier que les investissements dans le sport de haut niveau rejaillissent sur l’ensemble de la société..."