Ils étaient 35 après les trois premières sélections communiquées par le COIB, ils sont désormais 72… + 4 réserves ! Ce jeudi après-midi, l’instance olympique - qui en a profité pour dévoiler l’identité d’un nouveau partenaire, la société Matexi - avait choisi le cadre naturel du Jardin japonais de Hasselt pour dévoiler sa quatrième sélection de sportifs belges pour les Jeux olympiques de Tokyo. Une manière de se projeter, déjà, vers cet événement très attendu et dont les trois coups seront frappés dans moins d’un mois désormais !

"Ce cadre nous permet en effet d’avoir un avant-goût du Japon", souligne le chef de mission Olav Spahl, qui n’ignore bien sûr pas que ces Jeux seront "uniques" par leur caractère austère dans le contexte sanitaire actuel. Mais pendant que les suiveurs sont empêtrés dans des formalités administratives semblant sans fin, les sportifs, eux, semblent "trouver leur voie vers Tokyo" . "Si l’on regarde les récents résultats, il semble que les sportifs belges aient mis à profit ce report d’un an des Jeux pour continuer à progresser et se préparer au mieux. Si bien que le Team Belgium pourrait être fort de 120 à 130 membres, c’est-à-dire plus qu’à Rio."

On en prend en effet le chemin après l’adjonction de 41 nouveaux sportifs parmi lesquels on retrouve, comme prévu, les athlètes Elise Vanderelst, Ismaël Debjani et Eliott Crestan (Cynthia Bolingo sera, elle, inscrite dans une deuxième discipline, le 200 m, après sa qualification sur 400 m). Lianne Tan, en badminton, en sera à sa troisième participation. En golf, Thomas Detry et Thomas Pieters, respectivement 29e et 31e au ranking olympique, ont été également retenus. Deux haltérophiles, Nina Sterckx (-49 kg) et Anna Van Bellinghen (+87 kg), représenteront notre pays à Tokyo. En tennis, le COIB, en contact avec le joueur, s’est dit "optimiste" sur les chances de David Goffin de disputer le tournoi olympique après sa récente blessure. Elise Mertens et Alison Van Uytvanck, associées en double, disputeront également le simple. Quant à la paire masculine composée de Sander Gillé et Joran Vliegen, elle sera bien au rendez-vous. En triathlon, Valérie Barthelemy, Claire Michel, Marten Van Riel et Jelle Geens défendront leurs chances en individuel et avec le relais mixte. Mais ce sont surtout les sélections de hockey et d’équitation qui étaient les plus attendues. Shane McLeod est venu défendre ses choix, le plus marquant étant celui de ne retenir Thomas Briels qu’en tant que réserve, tandis que Peter Weinberg a opté, en sauts d’obstacles, pour Jérôme Guéry (Quel Homme de Hus), Grégory Wathelet (Nevados), Niels Bruynseels (Delux) et Yves Vanderhasselt (Jeunesse). Enfin, en concours complet, c’est Lara de Liedekerke-Meier (Alpaga d’Arville) qui a été retenue.