Les Jeux ont été officiellement ouverts par le président chinois Xi Jinping à 21h03 locales (14h03 belges). Ils s'achèveront le dimanche 13 mars. La 13e édition de ces Jeux réunit 46 nations et 564 athlètes. La Belgique est représentée par deux athlètes inscrits dans les épreuves de ski alpin: Linda Le Bon et Rémi Mazi. Celui-ci était le porte-drapeau de la Belgique lors de cette soirée.

Deux nations, la Russie et le Bélarus, ont été exclues jeudi par le Comité international paralympique (IPC), à la suite de l'invasion de l'Ukraine par les forces armées russes le 24 février en pleine Trêve olympique.

Andrew Parsons, le président de l'IPC, a adressé un message de paix au cours de la cérémonie. "Je suis horrifié par ce qui se passe dans le monde. Le XXIe siècle est le siècle du dialogue pas de la guerre. La Trêve olympiques est une résolution des Nations unies adoptée par consensus par les 193 membres. Elle doit être respectée, observée et non violée."

Le patron du sport paralympique mondial a plaidé par un monde pacifique et inclusif. "Les athlètes paralympiques savent qu'un adversaire n'est pas forcément un ennemi". Il a appelé au nom du monde paralympique "les autorités mondiales à promouvoir un monde de paix, de compréhension et d'inclusion". Il a conclu son message par un tonitruant "Peace" (Paix).

Linda Le Bon est âgée de 57 ans. Malvoyante s'alignera dans les cinq disciplines de ski alpin en classe B2. Sa guide sera sa fille Ulla Guiot. elle entrera en piste dès ce samedi 5 mars à l'occasion de la descente. Rémi Mazi a 33 ans. Il est atteint d'une malformation congénitale de l'avant-bras gauche. Il s'alignera en classe LW6/8-2, dans le slalom géant et le slalom. Tous deux disputent leurs premiers Jeux Paralympiques.