Onzième des qualifications, la Flandrienne de Deerlijk n'a pu se placer pour la finale réservée au top 8, mais a avoué "avoir pris du plaisir". Lore Bruggeman, 19 ans, a surtout réalisé un beau premier run. "J'ai fait tout ce que je voulais faire donc je peux être contente, c'était bien", a-t-elle confié au micro de Sporza. 

"Dommage pour mes deux derniers tricks. Le premier run m'a vraiment donné un boost. J'ai pu parler avec Roos (la Néerlandaise Roos Zwetsloot, qui finira 5e, NDLR) entre les runs. Elle m'a dit que je devrais opter pour une planche car cela pourrait m'amener plus haut dans le classement. Je n'ai pas fait ça depuis longtemps après ma blessure. C'est pourquoi j'ai d'abord tenté autre chose, mais à la fin j'ai décidé de l'essayer quand même. Et je suis content d'avoir de nouveau osé."

Lore Bruggeman a pu prester avec la jeune Brésilienne Rayssa Leal, 13 ans, médaillée d'argent. "C'était très chouette, elle est encore si jeune, mais elle prenait vraiment du plaisir et cela m'a aussi donné un boost. Quand j'ai vu son plaisir, cela m'en a donné aussi."

Lore Bruggeman lorgne déjà les Jeux Olympiques de 2024 à Paris. "Oui quand même, je vais essayer de m'améliorer en compétition et j'espère y être."