Candidat à l’or olympique, Matthias Casse a pris le report de ces Jeux avec philosophie…

Actuel n°1 mondial en judo en -81 kg et candidat à l’or olympique à Tokyo, Matthias Casse a pris le report de ces Jeux avec philosophie… "L’échéance change, mais pas l’objectif ! Je pense être assez fort mentalement pour me remotiver en 2021. Il est évident que cette décision aura des répercussions sur mes entraînements dans les prochaines semaines, voire les prochains mois. Je dois encore en discuter avec mon entraîneur, Mark Van der Ham. Ceci étant, je trouve que c’est une bonne décision quand on voit l’évolution de l’épidémie à travers le monde. La santé d’abord !"

Avec son frère, Jeroen

Depuis quelques semaines déjà, l’Anversois de 23 ans a adapté ses entraînements.

"En ce qui me concerne, l’incertitude n’a pas duré longtemps. J’accomplis mes séances de cardio et de muscu à la salle, à Wilrijk, à condition d’être seul. Pour ce qui est du judo, j’ai la chance d’avoir mon frère, Jeroen (-73 kg) , avec qui je peux m’entraîner à la maison ! Bien sûr, rien à voir avec les randoris (simulations de combats) en stage, mais c’est déjà ça… Le judo est un sport de contact, très proche, et nous ne pouvons le pratiquer, à quelque niveau que ce soit, sans inévitablement nous mettre en danger, les uns et les autres."

Une situation assez inconfortable, "mais pareille pour tout le monde…" conclut Matthias Casse, vainqueur cette saison à Paris, la seule compétition qu’il a pu disputer après avoir été sacré champion d’Europe et vice-champion du monde, mais aussi gagné le Masters l’an dernier.

Une année vraiment faste, un beau palmarès, déjà, que l’Anversois tentera donc de compléter dans un an avec une médaille olympique.

Et, si possible, l’or…

Dirk Van Tichelt: "Ce sera dur..."

Le 10 juin, Dirk Van Tichelt fêtera ses 36 ans. L’Anversois en aura donc 37 lors des Jeux de Tokyo… 2021. "Ce sera dur !" , lance-t-il. "Mais, franchement, c’est la meilleure décision pour tous ceux qui, comme moi, n’étaient pas encore qualifiés. Mais je devrai tenir un an, donc… Je pense que j’en suis capable. En tout cas, aujourd’hui. Même si je vais avoir mal, c’est sûr."