Au fur et à mesure qu’on approche des Jeux de Tokyo, les fédérations internationales officialisent leurs rankings olympiques et forcément la liste des sportifs sélectionnés pour le Japon. Ce fut récemment le cas du badminton avec la qualification de Lianne Tan, 24e en simple, après l’annulation (pour cause de… crise sanitaire) des deux derniers tournois, en Malaisie et à Singapour, assurant à la Limbourgeoise de 30 ans sa troisième participation.

La fédération d’haltérophilie vient également de publier ses listes et la Belgique pourra officiellement aligner deux représentantes aux Jeux : Nina Sterckx en -49 kg et Anna Van Bellinghen en +87 kg ! Malgré une blessure au dos qui l’a contrainte au repos pendant dix mois au cours de la période de qualification, Anna pourra donc assouvir son rêve olympique. Une belle récompense pour cette jeune femme, venue à la discipline à l’âge de 16 ans après avoir commencé par l’athlétisme, où elle lançait le poids et le disque.

L’haltérophilie aux Jeux comprend 14 catégories de poids (7 masculines et 7 féminines) pour lesquelles sont qualifiés 14 concurrent(e)s. En plus du représentant japonais (présent d'office en tant que… pays organisateur), on prend le Top 8 mondial (max. 1 par pays) sur base des 4 meilleurs résultats accumulés au cours des 4 dernières années. Et on ajoute le/la meilleur(e) de chaque continent (5 participants) hors Top 8 !

En -49 kg, Nina Sterckx (18 ans) comptabilise 2.786 points, ce qui la situe à la 8e place de la hiérarchie.
La jeune Flandrienne est, par conséquent, qualifiée "directe".

En +87 kg, Anna Van Bellinghen (27 ans) totalise 1.871 points, ce qui lui vaut une 10e place au ranking.
La Bruxelloise d'adoption bénéficie du "quota" européen.