Le centre de vaccination du Heysel va accueillir des visiteurs un peu particuliers ce mercredi. Bon nombre de sportifs qui défendront les couleurs de la Belgique aux Jeux olympiques de Tokyo, à partir du 23 juillet, ont, en effet, obtenu un rendez-vous pour recevoir leur première dose de vaccin contre le Covid-19 dans le courant de la journée.

"Le délai entre la prise de décision, lundi dernier, et la vaccination effective aura été très court et nous nous en félicitons", relève le chef de mission de notre délégation, Olav Spahl. "Nous devons remercier tous ceux qui ont entendu, à travers le COIB, la voix de nos sportifs qui étaient demandeurs d’une vaccination rapide. Leur plus grande crainte était de contracter la maladie et de ne pas pouvoir défendre leurs chances alors qu’ils se préparent depuis des années pour ce rendez-vous."

Mercredi, une grande partie des Belgian Cats, mais aussi l’athlète Hanne Claes, le taekwondoka Jaouad Achab ou la régatière Emma Plasschaert, par exemple, honoreront ainsi leur rendez-vous pour être vacciné. Plusieurs hockeyeurs ont, eux, déjà bénéficié d'une première injection grâce à l'inscription sur des listes de réserve qui avait été conseillée.

"C’est arrivé plus vite que je ne l’avais pensé", se félicite Hanne Claes. "C’était devenu une source d’inquiétude au fil du temps, notamment au niveau du timing, avec les compétitions importantes qui approchent au mois de juin. Ce n’est certainement pas le moment de tomber malade et de perdre des jours d’entraînement."

"Un moment, j’ai cru qu’on n’allait pas pouvoir être vacciné du tout avant les Jeux !" lance Emma Plasschaert. "Je suis super contente que les autorités et les responsables sportifs aient compris l’importance de ce vaccin pour nous qui voyageons beaucoup. Je le ressens comme un vrai soulagement. Même si la possibilité d’être testé positif au covid demeure en dépit du vaccin, c’est déjà beaucoup moins stressant pour la suite de la préparation olympique car la peur de tomber malade dans une période aussi importante est beaucoup moins grande."

"J’espère que c’est le début d’une nouvelle vie pour moi", se réjouit Jaouad Achab. "C’est important d’avoir l’esprit un peu plus libre grâce à ce vaccin." Et nul besoin de souligner l'importance du mental dans une performance sportive...

Rappelons que 170 athlètes olympiques et 55 athlètes paralympiques sont concernés par cette vaccination prioritaire. Leurs entraîneurs, par exemple, ne le sont pas. "On encourage tout l'entourage des athlètes à s'inscrire sur les listes de réserve", a encore précisé Olav Spahl.