Judo : Charline en finale pour le bronze à Tel Aviv !

Battue en quarts par la Japonaise Maeda, la Liégeoise a, ensuite, gagné son repêchage face à l’Israélienne Primo pour avoir le droit de disputer la médaille à la Polonaise Pienkowska...

Judo : Charline en finale pour le bronze à Tel Aviv !
©BELGA

Battue en quarts par la Japonaise Maeda, la Liégeoise a, ensuite, gagné son repêchage face à l’Israélienne Primo pour avoir le droit de disputer la médaille à la Polonaise Pienkowska...

Premier rendez-vous de la saison et première finale pour le bronze ! Charline Van Snick n’a pas manqué ses débuts en cette année olympique. Certes, la Liégeoise a concédé la défaite face à la n°4 japonaise, mais elle s’est bien rattrapée en écartant l’Israélienne Primo, qui la devance deux rangs (n°9 pour n°11) au classement olympique. Surtout, Charline y a mis de la vivacité, plaçant une attaque debout et terminant au sol sur un étranglement. Une victoire à confirmer, bien sûr, contre la Polonaise Pienkowska !

Logiquement exemptée du tour initial, Charline s’était auparavant débarrassée de la Géorgienne Janashvili avant de devoir s’employer face à la Hongroise Pupp, n°24. La Liégeoise dut, en effet, attendre 2’58 en prolongation pour s’imposer sur une troisième pénalité infligée à son adversaire. En quarts de finale, Charline retrouvait la Japonaise Maeda, n°40. Et, cette fois, l’issue de la prolongation (1’35) lui fut défavorable. Sur une attaque de Maeda, notre compatriote retomba sur le côté droit. Et la vidéo confirma sa défaite…

-60 kg

Vainqueur l’an dernier, Jorre Verstraeten, actuellement 22e au ranking olympique, n’a pu rééditer sa performance. Et pourtant, le Louvaniste était bien parti avec deux victoires convaincantes, face au Bulgare Yanakov et à l’Ouzbek Nurillaev. Mais Jorre a été stoppé dans son élan par le surprenant Moldave Foca, non-classé, victorieux par waza-ari. Repêché, le Belge avait encore une chance de pouvoir combattre pour la médaille de bronze, mais il en a été privé par le Sud-Coréen Lee, n°13, également sur waza-ari, à mi-combat. Au bout du compte, Jorre Verstraeten se classe septième de ce Grand Prix.

-48 kg

Faux-départ, dans cette année olympique, pour Anne-Sophie Jura, battue dès son entrée en lice par la Chilienne Vargas Ley. La Hennuyère s’est laissée surprendre sur un mouvement, après 25 secondes, qu’elle n’a pu remonter face à une adversaire qu’elle avait rencontrée et… battue en 2018, à Abou Dhabi. Dommage car Vargas Ley, 36e au ranking olympique, précède actuellement Anne-So, 44e. On retiendra quand même l’attitude offensive de la Belge qui a tout tenté. Malheureusement, aucun de ses mouvements n’a abouti !

À 23 ans, Ellen Salens disputait à Tel Aviv le premier Grand Prix de sa carrière et elle y a remporté une première victoire convaincante face à l’Espagnole Lapuerta, n°38 au ranking olympique, alors que la jeune Flandrienne pointe au 90e rang ! Et le face-à-face fut très spectaculaire, chaque combattante plaçant une attaque victorieuse. Mais Ellen eut le dernier mot après seulement 1’24. Opposée, ensuite, à la Française Mélanie Clément, n°7 olympique et n°1 française, la Belge s’est, alors, logiquement inclinée. À revoir…

-52 kg

Autre (jeune) Belge engagée dans cette catégorie, Amber Ryheul s’est offert une victoire de prestige face à l’Ouzbèke Keldiyorova, n°20 au ranking olympique. Malheureusement, Amber n’a pas réussi à enchaîner, s’inclinant devant la Polonaise Pienkowska, n°33, à qui elle a résisté pendant 2’28 avant de concéder un ippon fatal. Mais elle n’a vraiment pas à rougir de cette défaite !

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be