Judo : un dur à cuire, ce Malik Umayev !

Après avoir remporté deux combats, le Visétois de 19 ans a poussé l’Italien Fabio Basile, champion olympique -66 kg, à la prolongation. Avec Gaby Willems, il est l'éclaircie dans le clan belge, à Tel Aviv...

Judo : un dur à cuire, ce Malik Umayev !
©BELGA

Après avoir remporté deux combats, le Visétois de 19 ans a poussé l’Italien Fabio Basile, champion olympique -66 kg, à la prolongation. Avec Gaby Willems, il est l'éclaircie dans le clan belge, à Tel Aviv...

Malik Umayev n’a pas failli à sa réputation, ce vendredi, à Tel Aviv. Le jeune Visétois (19 ans) est un dur à cuire ! Engagé en -73 kg pour la deuxième fois en Grand Prix, Malik a remporté deux combats, face au Portugais Fernandes et au Hongrois Ungvari, avant de pousser l’Italien Basile à la prolongation !

Le parcours de notre compatriote a donc débuté face à un judoka d’un an son aîné et se situant plus ou moins au même rang dans la hiérarchie mondiale. Comme d’habitude, Malik a d’abord jaugé son adversaire avant de placer un mouvement-éclair, emmenant Fernandes sur le dos.

Ensuite, ce fut tout un contraste puisque Umayev se retrouvait face à Miklos Ungvari, l’aîné des deux frères (39 ans !), une fameuse expérience et un sacré palmarès avec un titre de vice-champion olympique (-66 kg) en 2012, à Londres… Mais le jeune Belge ne se laissa pas du tout impressionner.

Une fois de plus, peu après la mi-combat, Malik plaça une formidable mouvement, soulevant le Hongrois qui tenta de se rattraper, mais retomba sur le flanc… Waza-ari ! Un avantage que le Visétois conserva pour avoir le droit de défier Fabio Basile. Face au champion olympique -66 kg, la tâche fut beaucoup plus délicate, mais Malik Umayev n’eut vraiment rien à se reprocher…

-73 kg

Opposé au jeune Israélien Levin, 20 ans, qui effectuait ses débuts sur la scène internationale seniors, Dirk Van Tichelt a été cueilli à froid. L’Anversois de 35 ans s’est, en effet, laissé surprendre après une minute et demi de combat avant de tout tenter pour rétablir la situation. Mais son jeune adversaire a résisté, y compris à une clé de bras, pour s’offrir une victoire de prestige face à notre médaillé de bronze olympique. S’il veut se qualifier pour les Jeux de Tokyo, Dirk sait qu’il ne peut plus se contenter de la manière. Place aux résultats !


-81 kg

Énorme frustration pour Sami Chouchi, littéralement sorti par l’arbitre à une dizaine de secondes de la fin de son combat face au Sud-Coréen Lee. Celui-ci a tout mis en œuvre pour empêcher le Bruxellois de développer son judo, ne pensant qu’à s’accrocher à ses manches ! Et les deux premières pénalités tombèrent des… deux côtés, si bien qu’on s’orientait vers la prolongation quand Sami fut encore sanctionné pour non-combativité. Son incrédulité à la vue de la décision de l’arbitre en disait long sur sa légitime déception…


-70 kg

Tirage au sort délicat pour Gaby Willems et Roxane Taeymans, même si celle-ci était exemptée du premier tour… Et prestation très encourageante de la Liégeoise, même si celle-ci ne se contentera pas de ce constat. Opposée à la Britannique Howell, Gaby a renversé la situation après avoir été menée d’un waza-ari et d’une pénalité, terminant par une immobilisation. Retrouvant, ensuite, l’Autrichienne Polleres, qui l’avait battue à trois reprises en 2018, Gaby a bien résisté, mais a fini par être poussée au sol sur le dos après 2’41.

Face à l’Allemande Scoccimarro, Roxane a, elle, tout tenté pour déstabiliser son adversaire. Mais celle-ci a brillamment résisté. Finalement, l’Anversoise s’est quand même laissée surprendre sur un mouvement de sa rivale qui l’a littéralement retournée au sol…

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be