Judo : Malik Umayev remporte l’Open de Visé !

Engagé en -73 kg, le prodige belge de 19 ans s’est imposé chez lui, au terme de sept combats plus intenses les uns que les autres. De la graine de champion...

Engagé en -73 kg, le prodige belge de 19 ans s’est imposé chez lui, au terme de sept combats plus intenses les uns que les autres. De la graine de champion...

Ce fut un véritable parcours du combattant ! Mais, au bout de… sept combats aussi intenses les uns que les autres, Malik Umayev a pu laisser éclater sa joie, devant un public acquis à sa cause. À 19 ans, l’enfant de la maison visétoise s’est imposé en -73 kg, décrochant cette médaille d’or qu’il espérait tant après s’être déjà paré de bronze l’an dernier. Aucun doute : le judo belge et, en particulier, francophone, tient avec lui un phénomène !

Sous le tout nouvel éclairage du Hall omnisports de Visé, où il s’entraîne encore avec son club tous les vendredis soirs, Malik a ébloui le tatami, envoyant par deux fois son adversaire, le Néerlandais Heg, au sol.

"Je ne pouvais vraiment rêver mieux ! J’attaque deux fois et je marque deux fois. J’ose à peine le dire, mais cette finale fut sans doute mon combat le plus facile de la journée..."

Un samedi absolument pas comme les autres pour le protégé de Fabrice Flamand et d’Alain Boulanger, son coach du jour, ému aux larmes. Il est vrai que, lors de cette finale des -73 kg, Malik Umayev ne s’attendait sans doute pas à combattre face à un judoka plus jeune que lui. Ce fut pourtant le cas, Koen Heg affichant fièrement 18 ans. Mais que cette journée fut longue et remplie d'incroyables émotions…

"Dès que je suis arrivé, ce samedi matin, j’ai ressenti une certaine pression. J’avais peur de décevoir toutes ces personnes venues pour moi… Ma priorité fut donc d’essayer de garder mon calme. Le plus possible, d’autant que, physiquement, je ne me sentais pas au mieux, en tout cas pas comme le week-end dernier, à Tel Aviv. Ensuite, les combats se sont enchaînés."

Il y eut, d’abord, les Français Voury et Gaba, puis l’Allemand Gabler et encore un Français, Marac. Un magnifique face-à-face contre un judoka de qualité ! Arrivé en quart de finale, Malik écarta, alors, le réputé Néerlandais Van Westende. Puis, en demi, le solide Français Tchorowski. Autant de combats qui virent le jeune Belge puiser dans ses ressources, à la fois physiques et mentales.

"Je sentais que j’avais besoin de récupérer plus que d’habitude. Mais je voulais tellement cette médaille d’or que j’étais prêt à tout ! Avoir le droit de disputer cette finale sous ce bel éclairage et avec tous les yeux fixés sur moi fut un pur bonheur ! En tout cas, cette victoire m’apporte la confiance et l’expérience pour aborder mes futures échéances. Franchement, j’étais obligé de gagner !"

Fort de ce magnifique succès, Malik Umayev entre dans le cercle restreint des Belges ayant gagné l’Open de Visé. Et il faut savoir que ce cercle ne compte que des champions…

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be