Dirk Van Tichelt espère toujours les JO: “Si je n’y croyais plus, je resterais dans mon lit !”

Dirk Van Tichelt mesure l’ampleur du défi : il lui faut deux médailles d’ici fin mai.

Dirk Van Tichelt espère toujours les JO: “Si je n’y croyais plus, je resterais dans mon lit !”

Dirk Van Tichelt mesure l’ampleur du défi : il lui faut deux médailles d’ici fin mai.

En bord de tatami, entre Matthias Casse et Toma Nikiforov, Dirk Van Tichelt récupère, les mains sur les hanches, avant de boire un coup et de repartir au combat. Les randoris se sont enchaînés pour l’Anversois, cette semaine, à Herstal.

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité