Judo : Amber Ryheul a bousculé la hiérarchie mondiale !

La jeune Flandrienne, 23 ans, a signé deux victoires de prestige en -52 kg, contre la Sud-Coréenne (n°26) et la Française (n°8), avant de revenir les pieds sur terre…

Judo : Amber Ryheul a bousculé la hiérarchie mondiale !
©D. R.

La journée d’Amber Ryheul s’est certes mal terminée, à Budapest, avec une deuxième défaite, en repêchage, des œuvres de la Portugaise Ramos (39 ans/n°23), mais nul doute que la jeune Flandrienne gardera un bon souvenir de sa deuxième apparition sur la scène mondiale, après 2019. Car Amber n’a vraiment pas démérité, bousculant la hiérarchie lors de ses deux premiers combats avant de succomber face à l’expérience de Ramos, qui l’a immobilisée et ainsi empêchée de rêver d’une médaille de bronze. Ce qui n’est pas rien…

Charline Van Snick battue dès son entrée en lice, les regards s’étaient tournés vers Amber Ryheul, également engagée en -52 kg lors de ce Mondial. Et la jeune Flandrienne, âgée de 23 ans depuis le 29 mai, y a malmené ses rivales. Exemptée du premier tour, Amber était opposée à la Sud-Coréenne Jeong (30 ans/n°26) au deuxième. Elle-même 41e au ranking, Ryheul a créé la sensation en venant à bout de son adversaire, encore médaillée de bronze à Tachkent. Pour s’imposer, notre compatriote a immobilisé la Sud-Coréenne après moins d’une minute trente de face-à-face. Une excellente entrée en matière !

Opposée ensuite à la Française Gneto (25 ans/n°8), qu’elle avait déjà rencontrée à deux reprises avec un bilan d’une victoire partout, Amber Ryheul fut tout simplement épatante. Après avoir encaissé une pénalité, elle mit la pression sur sa rivale qui se contenta de défendre, ce qui lui valut deux pénalités pour passivité. Aucune des deux judokas ne parvint, néanmoins, à marquer un avantage lors du temps réglementaire et la victoire se joua en prolongation. De plus en plus fatiguée, Gneto profitait de chaque interruption pour refixer son nœud dans les cheveux, mais elle a quand même fini par s’incliner sur une… immobilisation.

Arrivée en quarts de finale (et assurée d’un repêchage en cas de défaite), Amber tomba, alors, de haut face à l’Ouzbèke Keldiyorova (22 ans/n°14) qui se rua sur elle et parvint à placer une clé de bras après seulement douze secondes ! Nul doute que la Flandrienne retiendra la leçon… En attendant, elle se retrouvait en repêchage, face à l’expérimentée Portugaise Ramos, âgée de 39 ans (!), pour espérer encore combattre pour la médaille de bronze lors de ce Mondial. Sans succès donc…

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be