Judo : Sami Chouchi, blessé, a abandonné au Mondial !

Le Bruxellois ne s’est pas présenté lors de son combat de repêchages...

Judo : Sami Chouchi, blessé, a abandonné au Mondial !
©D. R.

Le parcours de Sami Chouchi lors de ce Mondial s’est arrêté en quarts de finale, où le Bruxellois était opposé au Géorgien Grigalashvili (21 ans/n°4), qu’il avait pourtant battu en mars, à Tbilissi. Mais, cette fois, l’étoile montante de la catégorie -81 kg n’a laissé aucune chance à notre compatriote, souffrant visiblement des côtes. Après 1’30, Grigalashvili a littéralement soulevé Chouchi pour le plaquer au sol et le renvoyer en repêchages, face au Portugais Egutidze (25 ans/n°21). Encore un dur morceau…

Malheureusement, blessé aux côtes, Sami ne s’est pas présenté lors de ce combat.

Sami Chouchi avait commencé sa journée face à l’Uruguéen Gamou (23 ans/n.c.) en s’occasionnant une petite frayeur. Après une vingtaine de secondes, sur un mouvement au sol, son adversaire le surprit en parvenant à le rouler sur le dos. Waza-ari ! Mais le rêve fut de courte durée pour l’Uruguéen car Sami réagit immédiatement en lui infligeant une fameuse immobilisation.

Opposé au deuxième tour au Koweïtien Alkhuzam (22 ans/n°123), le Bruxellois enchaîna avec un magnifique mouvement qui lui valut la victoire et, surtout, le droit de poursuivre son… tour du monde en rencontrant le Portoricain Gandia (23 ans/n°36) au troisième tour, encore un adversaire que notre compatriote avait déjà rencontré lors du Mondial, en septembre 2019, à Tokyo !

Sami n’éprouva pas trop de mal à venir à bout de Gandia qui fut sanctionné à deux reprises pour… sortie illicite du tatami, comme s’il avait peur ! Et, peu après la mi-combat, le Bruxellois renversa son adversaire pour s’offrir l’avantage au marquoir, qu’il géra intelligemment jusqu’à la fin de ce face-à-face absolument à sens unique, tant la différence de niveau était flagrante.

Arrivé en huitièmes de finale, Sami était alors opposé au Bulgare Ivanov (26 ans/n°13) et ce combat fut plus beaucoup plus intense que les autres. Aucun des deux judokas ne parvint à marquer dans le temps réglementaire. Avec une pénalité pour passivité de part et d’autre, la prolongation fut indécise, mais elle tourna à l’avantage de Sami Chouchi sur un superbe mouvement.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be