Une grande première pour Yves Ndao, à Varsovie !

Le Bruxellois s’est offert la médaille de bronze, sa première en European Open...

Une grande première pour Yves Ndao, à Varsovie !
©D. R.

Ce ne fut pas un beau combat, loin de là… Mais Yves Ndao n’en aura cure. Ce dimanche, à Varsovie, le Bruxellois de 20 ans s’est offert sa première médaille en European Open face à l’Azéri Feyziyev, d’un an son aîné, à qui il rendait de nombreux kilos, malgré ses 140 kg (pour 1,90 m). Dans cette catégorie des +100 kg, il faut pouvoir s’adapter à tout type d’adversaires. Celui-ci était très, très lourd, au point d’être essoufflé dès la mi-combat. Face à cette montagne peu athlétique, Yves fut le plus entreprenant et a été logiquement récompensé, s’imposant sur trois pénalités, toutes pour non-combativité.

Auparavant, Yves Ndao avait écarté le Polonais Kordyalik (un géant !) en parvenant à le renverser, puis à l’immobiliser. Et on crut le Bruxellois bien parti face à l’Azéri Yusifov, qu’il tenta encore d’immobiliser. Sans succès et regrettable car Yves se retrouva ensuite étranglé. Renvoyé en repêchages, le colosse de La Chenaie disputa alors un combat intelligent face au Polonais Krueger, qu’il évinça sur trois pénalités lui donnant le droit de disputer le combat pour la médaille de bronze face à… l’autre Azéri, Feyziyev.

Malik Umayev surpris par un Polonais

Fort de sa médaille d’argent décrochée il y a deux semaines, à Sarajevo, Malik Umayev retrouvait Varsovie, où il s’était offert l’or en 2020 avant que le Covid-19 et… une déchirure des ligaments croisés du genou ne viennent couper son élan. Exempté du premier tour en -81 kg, sa nouvelle catégorie, le Liégeois de 21 ans a été moins heureux, cette fois, puisqu’il s’est incliné en repêchages face au Polonais Marcinkiewicz qui l’a surpris par sa rapidité sur un premier formidable mouvement, puis sur un contre à quelques secondes de la fin alors que notre compatriote tentait le tout pour le tout.

Auparavant, la journée de Malik avait pourtant bien commencé avec deux victoires sans appel contre le Polonais Ouerfelli et, surtout, le Britannique Moorhead (21 ans/n°51), médaillé de bronze fin novembre, à Abou Dhabi. Mais la machine Umayev s’est enrayée quand il fut opposé à l’expérimenté Canadien Briand (29 ans/n°57) qui ne le laissa jamais placer son mouvement favori. Poussé à la prolongation, Malik buta sur un mur et finit par s’incliner sur une troisième pénalité pour passivité après 6’48 d’un face-à-face intense, dont il ne se remit pas…

En -73 kg, Dries Ponnet a franchi les deux premiers tours, contre le Néerlandais Heg et le Kazakh Koibagar, avant de s’incliner logiquement face au Géorgien Terashvili, futur finaliste. En -90 kg, Jitse Van Den Herrewegen a, lui, remporté son premier combat, face à l’Italien Tosolini, puis a malheureusement été battu par l’Américain Jayne, excellent futur finaliste de cet European Open polonais.

Jente Verstraeten au pied du podium

Côté féminin, Jente Verstraeten a signé, samedi, un beau parcours en -48 kg, mais n’en a pas été récompensée. La jeune sœur de Jorre a, en effet, été battue pour le bronze par la Polonaise Szlachta qui a trouvé l’ouverture après… 6’21 de combat. Auparavant, Jente avait éliminé la Polonaise Onysk, puis la Turque Sahin, médaillée d’argent à Sarajevo, mais elle a dû s’avouer vaincue face à la Japonaise Yoshioka, future médaillée d’or !

En -57 kg, Eveline Delbaen a été battue d’emblée par l’Allemande Starke et Selina Delen, en -63 kg, a malheureusement connu le même sort face à l’Italienne Paissoni.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be