La délégation belge sans Van Snick ni Petit à l'Euro

La Liégeoise et la Tournaisienne ne sont pas prêtes pour le rendez-vous européen.

La délégation belge sans Van Snick ni Petit à l'Euro
©BELGA

Outre Amber Ryheul et Sophie Berger (blessées), il y aura deux grandes absentes à l’Euro : Charline Van Snick et Loïs Petit. Âgée de 31 ans, la Liégeoise n’est plus apparue en compétition depuis les Jeux de Tokyo, où elle avait disputé quatre combats (deux victoires, face à la Canadienne Guica et à l’Israélienne Cohen, puis deux défaites, contre l’Italienne Giuffrida et la Britannique Giles).

"Charline s'entraîne avec le groupe, mais elle n'est pas prête. Ni physiquement ni mentalement…"explique Cédric Taymans."Elle était également présente en stage, où nous avons discuté avant de prendre la décision de ne pas l'aligner à Sofia. Charline a assez d'expérience pour savoir quand elle est prête ou non. Je la laisse donc gérer ça !"

À 22 ans, Loïs Petit aurait, elle, bien voulu en être, à l’Euro. Mais, après avoir terminé au pied du podium fin octobre, à Malaga, la Tournaisienne connaît un début de saison délicat. Battue d’emblée à Sarajevo, Loïs s’est inclinée au deuxième tour à Tel Aviv et à Prague. Et, alors qu’elle pensait avoir encore une chance à Tbilissi, le Grand Chelem a été reporté en juin à cause de la guerre en Ukraine. Son moral en a pris un coup, d’autant qu’elle n’avait pas été épargnée avec une fracture du doigt et une infection au Covid !

"Loïs a énormément de talent ! Elle a la technique, la vista. Bref, 95 % de ce qu’il faut pour devenir une judoka de premier plan… Mais il lui manque encore ces 5 % qui lui auraient permis de gagner les combats qu’elle a perdus en début de saison face à des rivales à sa portée. Elle ne doit donc pas tout changer ! Physiquement, elle est trop légère, manque de force, de puissance, et nous cherchons des solutions. Mentalement, elle doit plus croire en elle. Elle s’est bien entraînée lors des trois stages, à Nymburk, à Valence et à Paris. Et elle s’alignera ce week-end, à Dubrovnik."

Ce ne sera donc pas l’Euro, mais Loïs Petit a besoin de victoire(s) pour affirmer son immense talent.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be