Mina Libeer en bronze à l’Euro après un superbe combat !

La Gantoise de 24 ans a écarté l’Allemande Starke du podium à Sofia…

Mina Libeer en bronze à l’Euro après un superbe combat !
©AFP

Après Jorre Verstraeten en -60 kg, c’était au tour de Mina Libeer de disputer le combat pour le bronze européen en -57 kg ce vendredi, à Sofia. Battue l’an dernier, à Lisbonne, la Gantoise n’a, cette fois, pas laissé passer sa chance face à l’Allemande Starke (24 ans/n°35), judoka qu’elle avait déjà rencontrée à six reprises par le passé avec un bilan de trois victoires chacune. Mais les deux dernières, en 2019 et 2020, étaient l’oeuvre de l’Allemande, victorieuse à Varsovie et à Prague en ce début de saison !

Pas de quoi effrayer Mina qui marqua waza-ari sur sa première attaque avant de résister à son adversaire, parachevant son œuvre avec un nouveau superbe mouvement, à quelques secondes de la fin, pour s’offrir cette médaille de bronze tant espérée. La deuxième, déjà, dans le clan belge lors de cet Euro.

Exemptée du premier tour, Mina Libeer avait été opposée, au deuxième, à la Bulgare Ilieva (30 ans/n°25). Et si elle mit un peu de temps à trouver ses marques, la Gantoise de 24 ans s’imposa logiquement sur un superbe mouvement après une trentaine de secondes en prolongation.

Confrontée à la redoutable Française Cysique (23 ans/n°3), vice-championne olympique, en quarts de finale, Mina n’est pas parvenue à prendre sa revanche sportive sur celle qui l’avait écartée du podium l’an dernier. Malmenée dès le début par la puissance de la Française l’entraînant souvent au sol, notre compatriote a cédé après environ une minute et n’a pas réussi à remonter le waza-ari de retard qu’elle avait encaissé.

Direction : les repêchages, contre une autre Française, Priscilla Gneto (30 ans/n°8). Et, là, ce fut plus épique encore ! Face à cette adversaire qu’elle n’avait jamais battue en deux confrontations (2016, 2021), Mina Libeer se retrouva menée jusqu’à la… dernière seconde, moment où elle renversa Gneto pour partir en prolongation, au cours de laquelle, après trois minutes d’intense face-à-face, l’arbitra infligea une pénalité aux deux judokas. Le problème de la Française est que c’était sa troisième, synonyme d’élimination.

Pour le plus grand bonheur de Mina Libeer…

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be