Toma Nikiforov blessé par le Chinois Zhang à Coimbra !

Son adversaire lui a retourné le pouce de la main droite…

Toma Nikiforov blessé par le Chinois Zhang à Coimbra !
©BELGA

Sept semaines après sa surprenante défaite face au Hongrois Veg au premier tour du Grand Chelem de Budapest, Toma Nikiforov avait choisi l’European Cup de Coimbra pour son retour à la compétition. L’occasion pour le Bruxellois de descendre sous les fameux 100 kg de sa catégorie et d’enchaîner quelques combats. Malheureusement, ce rendez-vous portugais a mal tourné pour Toma, blessé au pouce de la main droite, en demi-finales, par le Chinois Zhang.

"Alors que Toma le tenait en immobilisation, le Chinois lui a retourné le pouce !" raconte Damiano Martinuzzi. "Je l'ai vu sursauter de manière anormale. Je ne comprenais pas. Quand Toma tient son adversaire comme c'était le cas avec Zhang, il ne s'en sort jamais…"

La suite, ce sont deux mouvements du Chinois face à un Toma Nikiforov diminué. Et une défaite pour notre compatriote qui n’avait vraiment pas besoin de ce nouveau contretemps.

"Toma a la capsule du pouce explosée ! Il est incapable de se saisir du kimono de son adversaire et a donc déclaré forfait pour la médaille de bronze. Entre-temps, nous avons revu les images de cette action avec les arbitres préposés à la vidéo, mais elles ne sont pas claires. Quoi qu’il en soit, le Chinois aurait dû être disqualifié car, en immobilisation, il n’avait pas le droit de se saisir de la main de Toma. C’est dangereux ! La preuve : Toma devra désormais porter un tape en espérant que son pouce n’est pas cassé."

À suivre, bien sûr… Après cette compétition, Toma Nikiforov et son coach avaient prévu de participer au stage international d’une semaine avant de rentrer en Belgique.

"L'objectif est toujours le Mondial, fin octobre, à Tachkent…" enchaîne Damiano Martinuzzi. "D'ici là, il y aura encore au moins deux stages, l'un en Autriche et l'autre en Italie, même s'il est évident que cette blessure tombe vraiment mal !"

Pour rappel, après sa magnifique victoire en février, à Paris, Toma s’était blessé aux côtes début avril, à Antalya, ce qui l’avait privé de l’Euro, chez lui, à Sofia. Puis, il avait donc été battu dès son entrée en lice début juillet, à Budapest.

Avant cet incident avec le Chinois, Toma Nikiforov s’était débarrassé du jeune Italien Perna face auquel il avait fini par trouver l’ouverture sur un double waza-ari en quelques secondes…

Le bronze pour Mina Libeer en -57 kg

Côté féminin, Mina Libeer a décroché la médaille de bronze en -57 kg. Battue en quarts de finale par la Chinoise Cai, future médaillée d’or, Mina a été renvoyée en repêchages. Là, la Gantoise de 24 ans a écarté une autre Chinoise, Lin, pour avoir le droit de disputer le bonze à la Portugaise Agulhas, qu’elle a vaincue par ippon.

En -48 kg, Ellen Salens fut moins heureuse. Qualifiée pour les demi-finales grâce à sa victoire sur l’Espagnole Soler, la Flandrienne de 25 ans s’est inclinée face à la Chinoise Guo avant de subir une nouvelle défaite, pour le bronze, contre la Portugaise Costa, n°4 au ranking.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be