Judo

De sa toute première médaille au titre de champion d'Europe 2018, en passant par sa médaille de bronze au Mondial 2015 et jusqu'à sa revalidation suite à une grave blessure au genou, nos confrères de Bruzz raconte le judoka schaerbeekois dans une superbe vidéo.

Le 25 janvier, Toma Nikiforov fêtera ses 26 ans, dont... 23 de judo ! L'histoire du judoka schaerbeekois raconte, en effet, qu'il est "presque né sur un tatami", au Crossing, où il a suivi son père, Nickolay, l'imitant alors qu'il ne savait pas encore marcher.

Monstre de muscles aujourd'hui, Toma est un mec charmant en dehors d'un tatami. Mais, lorsqu'il monte sur celui-ci, c'est avec une incroyable rage de vaincre. Rien ni personne ne l'arrête. Ni cette blessure aux avant-bras lors du Mondial 2015, à Astana, ni le Français Maret en finale pour le bronze. Un combat de légende...

De racines bulgares, Nikiforov a toujours vécu dans la capitale belge, à Schaerbeek, dont le dojo est devenu sa maison. Vice-champion d'Europe en -100 kg, vice-champion du monde toutes catégories (battu par Teddy Riner), Toma transpire d'ambition. Et son titre européen, conquis l'an dernier, face à l'infortuné Cyrille Maret (!), n'est pour lui qu'une étape vers ce qu'il appelle le "111" : 1er européen, 1er mondial, 1er olympique.

Sur la route des Jeux de Tokyo, nos confrères de Bruzz ont dressé son portrait sportif et humain. À découvrir dans une superbe vidéo...