Double championne du monde et d’Europe, Daria Bilodid domine sa catégorie, les -48 kg, depuis quatre ans. Elle n’y compte que cinq défaites, dont la dernière date du 29 mars 2019, à Tbilissi, par la Française Mélanie Clement. Quelle ne fut, dès lors, pas la surprise des observateurs de tous bords de la voir s’aligner en -52 kg à l’occasion de ce Grand Chelem hongrois. Outre son revers en quart de finale, des œuvres de la Roumaine Chitu (médaillée de bronze aux dépens d’Amber Ryheul…), les spéculations sur les raisons de cette inattendue montée de catégorie ont été bon train. Les uns ont évoqué son envie d’un nouveau défi, les autres, le fait qu’elle ne voulait pas dévoiler son niveau de forme actuel. Et d’autres encore un problème de poids.

Il est vrai que la belle Ukrainienne mesure 1,72 m et qu’il n’est pas évident, avec cette taille, de descendre sous les 48 kg. Au lendemain de sa médaille de bronze, Daria a éclairci le mystère.

"En accord avec mes parents (NdlR : ses entraîneurs), j’ai décidé de ne pas entreprendre mon régime pour ne pas affaiblir mon corps, surtout en pleine épidémie. Je n’ai pas envie de tomber malade ! Mais j’ai besoin de compétitions. C’est pourquoi je me suis alignée en -52 kg. C’était une exception. À l’Euro, je serai en -48 kg !"

Rendez-vous est pris ! Si tout va bien avec la crise sanitaire...