Judo

Le Bruxellois se souviendra longtemps de ce 18 février, à Oberwart, une commune de 7.500 habitants à 13 km au Sud de Vienne, où il a décroché sa première médaille d'or en -81 kg.

Heureux, Sami Chouchi ! Enfin épargné par les blessures (deux à l'épaule, une au genou...), le Bruxellois a, enfin, décroché l'or ! Une médaille amplement méritée pour Sami qui, malgré les contre-temps, n'a jamais baissé les bras. On connaissait son talent, mais celui-ci fut souvent bridé par son corps meurtri, notamment au niveau de l'épaule. Et quand celle-ci fut solidifiée, c'est son genou qui le lâcha, l'an dernier, quelques jours avant de s'envoler pour le Mondial de Budapest, qu'il suivit donc depuis les tribunes.

Engagé à cet European Open d'Oberwart, après avoir déjà décroché le bronze, il y a deux semaines, à Sofia, Sami a signé un magnifique parcours, alternant brio et tactique. Ainsi, dès son premier combat, il renversa une situation compromise face à l'Ouzbekh Hudayberdiev, puis il se montra patient pour écarter le Tchèque Turek et le Hongrois Szabo. Arrivé en demi-finale, notre compatriote retrouva l'Allemand Ressel, vice-champion d'Europe en titre. Et là, ce fut encore le Sami flamboyant, s'offrant une victoire de prestige méritée...

Mais le sociétaire de La Chenaie en voulait plus : l'or ! Et il se l'est approprié aux dépens du Français Chilard face auquel il plaça un mouvement imparable à une trentaine de secondes de la fin. Laissant éclater sa joie, Sami lâcha : « Il s'agit de ma première médaille d'or à ce niveau. J'espère que ce ne sera pas la dernière... Je sens que je monte en puissance. Peut-être mes blessures m'ont-elles rendu plus fort. En tout cas, je suis le judoka le plus heureux sur terre ce dimanche. Mais, dès lundi, je reprends l'entraînement. »

Rendez-vous, déjà, samedi prochain, à Düsseldorf !