Les judokas sont, enfin, fixés sur le menu qui les attend d’ici les Jeux de Tokyo ! La Fédération internationale (IJF) a, en effet, sorti son calendrier 2021 et il est bien garni avec cinq Grands Chelems, un Euro et un Mondial, tous qualificatifs pour le rendez-vous olympique. La saison 2021, qui débutera avec le Masters ce lundi, à Doha, s’annonce donc intéressante pour tous ceux qui ne sont pas encore qualifiés et dont la plupart ne sont pas invités au Qatar, cet événement n’étant accessible qu’aux 36 meilleurs mondiaux par catégorie. On pense, bien sûr, à Toma Nikiforov, mais aussi à Kenneth Van Gansbeke, Anne-Sophie Jura, Mina Libeer et Sophie Berger.

À l’exception de Prague, fin février, tous les tournois ont été promus au label Grand Chelem, ce qui rapporte plus de points au ranking et laisse donc une réelle chance aux judokas qui, pour cause de blessure ou en raison de la crise sanitaire, n’ont pas pu s’aligner en compétition l’an dernier.

Mais attention : il va de soi que cette fichue crise peut encore remettre en question l’un ou l’autre rendez-vous, l’IJF tenant avant tout à préserver la santé de tous les acteurs du monde du judo avec un protocole strict. Deux tests avant d’arriver et deux autres sur place, avant la pesée ! Plus confinement à l’hôtel, la salle de compétition n’étant accessible qu’aux judokas (et à leurs entraîneurs…) amenés à combattre le jour même.

Le calendrier 2021…

Janvier
11-13 > Masters > Doha

Février
18-20 > Grand Chelem > Tel Aviv
27-28 > European Open > Prague

Mars
05-07 > Grand Chelem > Tachkent
26-28 > Grand Chelem > Tbilissi

Avril
01-03 > Grand Chelem > Antalya
16-18 > Euro > Lisbonne

Mai
08-09 > Grand Chelem > Paris

Juin
06-13 > Mondial > Budapest

Juillet
24-31 > Jeux > Tokyo