L’Anversois s’est incliné en huitièmes de finale, face au Turc Ciloglu, n°11 mondial, qui l’avait déjà battu à Abou Dhabi.

Pas de chance pour Dirk Van Tichelt ! Sur sa lancée d’Abou Dhabi, où il s’était classé cinquième au terme d’un beau parcours, le 25 octobre, l’Anversois s’était envolé pour Perth, en Australie, espérant engranger encore des points précieux dans la course à la qualification olympique. Un long voyage qui n’a malheureusement pas porté ses fruits vu le tirage au sort particulièrement défavorable à notre -73 kg.

Opposé au Haïtien Metellus, n°112 mondial, Dirk eut la désagréable surprise de voir celui-ci déclarer forfait en dernière minute… Notre médaillé de bronze olympique se retrouva, alors, face au Turc Ciloglu, n°11, celui-là même qui l’avait battu en quarts de finale aux Émirats arabes unis. Et la tâche se révéla encore trop ardue pour Van Tichelt, qui s’inclina par ippon après 3’20 de combat. Oui, tout ça pour ça…

Mais Dirk Van Tichelt n’a pas le choix ! Actuellement n°57 mondial et… 54 olympique, il doit prendre des points pour remonter au classement en vue des Jeux de Tokyo. Et mieux vaut profiter de cette fin d’année car la prochaine sera terrible, quand tous les judokas voulant se qualifier batailleront à chaque occasion.

En attendant, retour en Belgique avant de s’envoler, à nouveau, pour le Japon, avec le Grand Chelem d’Osaka, puis la Chine, avec le Masters (à 36 engagés par catégorie…). Mais, pour y parvenir, il faut encore remonter… Une mission que Dirk, âgé aujourd'hui de 35 ans, a à coeur de mener à bien pour terminer sa carrière en beauté.