ATV, la télévision anversoise a rendu visite, ce jeudi, à notre médaillé de bronze olympique, dont les journées sont très chargées entre la muscu et les pipis…

Images insolites et sympathiques révélées par ATV, la télévision anversoise : Dirk Van Tichelt, notre médaillé de bronze olympique, en -73 kg, aux Jeux de Rio, passe ses journées à la maison, où il s’entraîne en gardant ses enfants, Arthur (un peu plus de 3 ans) et Fran (1 an et demi à peine).

"Je n’ai pas le choix !" sourit Dirk. "Ma femme, Esther, continue de travailler à l’hôpital, où elle a été mutée à la logistique. Normalement, elle est physio et s’occupe de gens qui ont des maux de dos. Mais, là, avec cette épidémie de Coronavirus, elle ne peut poursuivre son activité. Et, pendant ce temps, je garde les deux enfants, tout en essayant, moi-même, de conserver la forme..."

Alors que Matthias Casse et les autres élites ont reçu l’autorisation de profiter des installations de la Topsportschool, à Wilrijk, Dirk Van Tichelt s’entraîne donc chez lui, où il a aménagé sa propre salle de sport.

"Heureusement, je suis bien équipé ! J’ai tout mis en place au premier étage de la maison, où je peux donc m’entraîner, à la fois en muscu et en cardio. Je roule et je cours. En revanche, pas de judo ! Sauf avec un mannequin, comme Charline (Van Snick). J’ai vu qu’elle s’entraînait dans le jardin, chez ses parents, à Liège. Nous sommes décidément tous obligés d’être particulièrement créatifs !"

Le dernier entraînement collectif de Dirk Van Tichelt et de la plupart des judokas belges date déjà d’une dizaine de jours, à Schaerbeek. Et nul ne sait quand ils pourront reprendre, ce qui est inquiétant en vue des Jeux de Tokyo, surtout pour ceux qui, comme l’Anversois, ne sont pas encore qualifiés. Au mieux et pour les optimistes, les compétitions internationales reprendront début mai, à Bakou…