18-20 février. Tel Aviv. Grand Chelem. La première échéance de la saison approche à grands pas pour les judokas et, en particulier, ceux qui n’ont pu participer au Masters (compétition réservée aux 36 meilleurs mondiaux) mi-janvier, à Doha. Et, surtout, ceux qui veulent encore se qualifier pour les Jeux !

Pour préparer le rendez-vous israélien, tous les entraîneurs cherchent des stages. Désespérément… Alors que la crise sanitaire rebondit de pays en pays, les protocoles pour les judokas sont de plus en plus stricts. La mésaventure survenue aux nôtres cette semaine, à Mittersill (Autriche), en dit long sur les conditions particulières dans lesquelles Matthias Casse, Toma Nikiforov et Cie ont dû s’entraîner, rentrant en Belgique après trois jours à cause de… moniteurs de ski n’ayant pas respecté les mesures et ayant été testés positifs.

Repartis en Allemagne, dès jeudi, Matthias et Toma achèvent ce samedi, à Cologne, une semaine dont ils se souviendront. Avec cette crise sanitaire, ils doivent constamment s’adapter, conscients que leurs prestations en compétition dépendront de la qualité de leur préparation, en stage, face à des adversaires qui sont également leurs partenaires. "Nous avons déniché quatre places dans un stage en Hongrie, du 4 au 10 février, pour Matthias Casse, Toma Nikiforov, Amber Ryheul et Mina Libeer. Les autres retourneront en Autriche, à Leibnitz, du 6 au 10. Nous n'avons pas vraiment d'autre choix !", explique Damiano Martinuzzi.

Côté francophone aussi, Cédric Taymans et Frédéric Georgery chassent après des stages pour leurs élites. Alors qu’ils pensaient pouvoir retourner à l’Insep, à Paris, cette piste s’est éteinte. Et ils ont opté pour la Turquie et le Portugal. "À l’exception de Malik Umayev, opéré des ligaments croisés du genou vendredi, les mêmes groupes repartent, ce samedi, à l’étranger. Les garçons en Turquie, les filles au Portugal, à Coimbra. J’espère que ces deux stages d’une semaine leur permettront de bien se préparer. Ensuite, nous enchaînerons avec une semaine à Louvain-la-Neuve avant de nous envoler pour Israël…", détaille Cédric Taymans.

14 Belges au Grand Chelem de Tel Aviv !

Avec tous les prétendants aux Jeux, 14 Belges sont inscrits au Grand Chelem de Tel Aviv, du 18 au 20 février…

Hommes
-60 kg : Jorre Verstraeten
-66 kg : Kenneth Van Gansbeke
-73 kg ; Jeroen Casse
-81 kg : Matthias Casse, Sami Chouchi
-100 kg : Toma Nikiforov

Femmes
-48 kg : Anne-Sophie Jura, Ellen Salens
-52 kg : Charline Van Snick, Amber Ryheul
-57 kg : Mina Libeer
-70 kg : Gabriella Willems, Roxane Taeymans
-78 kg : Sophie Berger