Mauvaise surprise pour Matthias Casse qui ne conservera pas son titre européen, décroché en juin 2019, à Minsk. L’Anversois (23 ans/n°1 mondial) a, en effet, été battu en demi-finales de l’Euro, ce vendredi, à Prague, par le Géorgien Grigalashvili (20 ans/n°12). Lancé dans un mouvement en force, celui-ci a littéralement soulevé notre compatriote pour le plaquer au sol alors que le marquoir indiquait encore 1’25 de combat ! Matthias n’avait plus connu la défaite depuis la finale mondiale face à l’Israélien Muki, le 28 août 2019, à Tokyo…

Et, dans ce combat pour la troisième place en -81 kg, Matthias Casse retrouvera Sami Chouchi, vainqueur par immobilisation (sa troisième de la journée !) du Turc Albayrak en repêchages ! L’Anversois et le Bruxellois ne se sont jamais rencontrés au niveau international. Leur seul face-à-face date de la finale du National 2018, à Anvers, avec un superbe combat et la victoire compliquée de Matthias.

Logiquement exempté du premier tour, vu son statut de n°1 mondial, Matthias Casse s’est débarrassé, au deuxième, du Monténégrin Gardasevic (25 ans/n°101) grâce à un mouvement gagnant après seulement 1’15 de combat. Une excellente entrée en matière ! Opposé, ensuite, au Turc Koc (20 ans/n°77), Matthias a été un peu bousculé par la fougue de son adversaire, au point qu’il dut se rendre auprès du service médical.

Retombé sur le nez peu auparavant, l’Anversois se vit apposer un sparadrap de protection pour poursuivre la compétition. Un aléa qui ne l’empêcha pas de s’imposer par waza-ari ! En quarts de finale, Matthias retrouva l’Azéri Fatijev (21 ans/n°38), qu’il immobilisa pour entrer dans le dernier carré de cet Euro.

Sami Chouchi stoppé par le Néerlandais De Wit

Pour son retour à la compétition, lui qui n’avait plus combattu depuis fin janvier, à Tel Aviv (élimination d’emblée par le Sud-Coréen Lee…), Sami Chouchi a commencé par enchaîner les victoires. Au premier tour, d’abord, face au Tchèque Kopecky (18 ans/n.c.), que le Bruxellois immobilisa.

Opposé, ensuite, au Grec Ntanatsidis (27 ans/n°15), Sami a, là, remporté un succès très convaincant, retournant, puis immobilisant (encore !) son rival. Vint, alors, le jeune Hongrois Toth (20 ans/n°96), face auquel notre vice-champion d’Europe 2018 laissa parler son expérience avec une imparable clé de bras…

Arrivé en quarts de finale, Sami retrouva le Néerlandais De Wit (24 ans/n°8), qu’il avait battu il y a deux ans, à Tel Aviv. Mais celui-ci se révéla plus fort, renvoyant Sami Chouchi aux repêchages…

Les autres Belges éliminés d'emblée...

En -70 kg, les deux Belges se sont, hélas, inclinées dès leur entrée en lice !

Opposée à la Roumaine Moscalu (21 ans), médaillée de bronze, en début de saison, à Odivelas et à Varsovie, Gabriella Willems (23 ans/n°25) s’est laissée surprendre après un peu plus d’une minute de combat. Renversée par son adversaire, Gaby enchaîne donc deux sorties précoces, après Budapest.

Face à la Grecque Teltsidou (25 ans), Roxane Taeymans a, certes, livré un combat courageux, mais elle n’a pas réussi à mettre son adversaire en danger. Après une pénalité de chaque côté au début, Roxane en a encaissé une deuxième, puis une troisième, fatale, à six secondes de la fin.

Pour sa première participation à l’Euro, en -73 kg, Jeroen Casse (22 ans), le jeune frère de Matthias, s’est bien défendu face au Moldave Sterpu (21 ans/n°26), récent champion d’Europe -23 ans.

Menant deux pénalités à une, au moment d’entamer la prolongation, Jeroen s’est malheureusement laissé déstabiliser par son rival, victorieux par waza-ari après 5’51 de combat.