Après Tachkent où il avait gagné un combat avant de perdre le suivant, Jeroen Casse, p’tit frère de Matthias, était relancé dans le grand bain ce vendredi, à Antalya. Engagé en -73 kg, l’Anversois de 22 ans s’est plutôt bien débrouillé. Il a tout d’abord écarté le Cubain Estrada (26 ans/n°31) au terme d’un combat tactique où il n’a absolument rien lâché pendant… sept minutes ! Moment où l’arbitre décida de sanctionner les deux judokas pour passivité. Comme Jeroen menait d’une pénalité, la victoire lui revint logiquement.

Opposé, ensuite, au surprenant Kazakh Gainullin (23 ans/n°162 !), Jeroen enchaîna avec un autre face-à-face, long de 7’09 et conclu encore sur pénalités (deux à trois). Arrivé en quart de finale, le Belge défiait le Canadien Margelidon (27 ans/n°5), médaillé de bronze à Budapest et d’argent à Tbilissi. Une fois de plus, le combat fut intense, mais il tourna à l’avantage du Canadien qui plaqua Jeroen au sol à cinq secondes de la fin.

Renvoyé aux repêchages, Casse retrouvait le Moldave Sterpu (21 ans/n°20), soit ni plus ni moins que le champion d’Europe en titre ! Face à ce redoutable adversaire, Jeroen ne se laissa pas impressionner, mais dut quand même s’incliner sur un double waza-ari en deux minutes et demi. Le talent ne dépend donc pas de l’âge… Avec sa septième place finale en Grand Chelem, Jeroen Casse réalise une excellente opération au ranking mondial et... olympique, où il bondit de la 120e à la 75e place !

"Petite lésion aux ligaments croisés" pour Gaby Willems...

Pas de chance, en revanche, pour Gabriella Willems ! Alors qu’elle venait de décrocher une superbe médaille de bronze il y a quelques jours, à Tbilissi, la Liégeoise s’est blessée lors de son deuxième combat face à la Croate Matic (26 ans/n°19). Gaby s’est tordue le genou droit lors d’un mouvement de son adversaire et a été contrainte à l’abandon. Pire : notre compatriote était incapable de se relever et a dû être secourue par le service médical du Grand Chelem. Auscultée par un médecin italien, Gaby semble souffrir d’une "petite lésion aux ligaments croisés" (dixit Cédric Taymans, présent à ses côtés). On croise les doigts pour que les examens qu’elle ne manquera pas de passer ne soient pas plus alarmants. Affaire à suivre !