Matthias Casse aurait sans doute aimé s’offrir une médaille d’or en guise de cadeau d’anniversaire, lui qui fête ce vendredi, à Tel Aviv, ses 24 ans. Malheureusement, après deux victoires, rassurantes après son revers au Masters, face au Brésilien Macedo (28 ans/n°57) par waza-ari, puis contre l’Autrichien Borchashvili (25 ans/n°25) sur pénalités, l’Anversois s’est incliné, des œuvres du Russe Lappinagov (27 ans/n°14).

Poussé à la prolongation par celui qui est seulement… n°3 dans son pays, derrière Khalmurzaev et Khubetsov, Matthias a été surpris sur un contre après 24 secondes. Renvoyé aux repêchages, le n°1 mondial retrouvait, alors, une vieille connaissance en la personne de l’Allemand Ressel (27 ans/n°7) qu’il avait déjà rencontré à six reprises pour un bilan de trois victoires partout. Le combat s’engagea logiquement sous le sceau de la méfiance jusqu’à ce que Matthias trouve l’ouverture, après 2’30, pour avoir le droit de combattre en finale pour le bronze où il sera opposé au solide et arrogant Néerlandais Frank De Wit.

Toujours en -81 kg, Sami Chouchi a créé la sensation de la journée ! Après avoir écarté sur pénalités le Kazakh Amangeldi au premier tour, le Bruxellois s’est offert le scalp du champion du monde, l’Israélien Muki (28 ans/n°2). Sur un superbe mouvement de la jambe gauche, Sami a envoyé son ami sur le dos après 1’44 de combat. Avant ce rendez-vous israélien, il avait confié avoir envie de rencontrer Sagi Muki, chez lui, pour tenter de le battre. Et il y est parvenu ! Jusqu’ici, Muki l’avait emporté à cinq reprises contre notre compatriote. En 2015, en 2017, en 2018 (deux fois, dont la finale de l’Euro à… Tel Aviv !) et en 2019 (en demi-finales, à… Tel Aviv également !). Mais, au tour suivant, Sami s’est laissé surprendre par le Britannique McWatt (23 ans/n°54), crédité d’un waza-ari après une vingtaine de secondes, que le Belge ne parvint pas à remonter.

En -70 kg, Gabriella Willems a signé un superbe parcours, éliminant la Russe Prokopenko (28 ans/n°31) par une clé de bras après moins d’une minute, puis la Britannique Howell (30 ans/n°12) sur pénalités peu après la mi-combat. Se retrouvant en quarts de finale, la Liégeoise était opposée à la Néerlandaise Van Dijke (25 ans/n°2), qu’elle poussa à la prolongation. Malgré sa résistance, tout en prenant quelques initiatives, Gaby finit par s’incliner. Direction : les repêchages… Là, elle retrouvait l’Italienne Bellandi, qu’elle avait déjà battue deux fois, en 2016 et en 2018. Et elle confirma sa suprématie en étranglant son adversaire pour avoir le droit de disputer le bronze à la Française Gahie, championne du monde en titre et n°1 mondial !

Toujours en -70 kg, Roxane Taeymans fut beaucoup moins heureuse puisque l’Anversoise s’inclina d’emblée face à la redoutable Croate Matic (26 ans/n°24) sur waza-ari.

La suite du programme des Belges

Samedi 20
Hommes
-100 kg > T. Nikiforov (n°43)
Femmes
-78 kg > S. Berger (n°41)