Sensation, ce vendredi matin, à Tel Aviv ! Après avoir écarté le Kazakh Amangeldi au premier tour, Sami Chouchi s’est offert le scalp du champion du monde -81 kg, l’Israélien Sagi Muki, son ami. Sur un superbe mouvement de la jambe gauche, le Bruxellois a envoyé son adversaire sur le dos après 1’44 de combat.

Avant ce rendez-vous israélien, Sami avait confié avoir envie de rencontrer Muki, chez lui, pour tenter de le battre pour la première fois de sa carrière. Jusqu’ici, Sagi Muki l’avait, en effet, emporté à cinq reprises contre notre compatriote. En 2015, en 2017, en 2018 (deux fois, dont la finale de l’Euro à… Tel Aviv !) et en 2019 (en demi-finales, à… Tel Aviv également !). Une série insupportable.

Cette fois, la victoire était pour le Belge au bout d’un face-à-face respectueux entre les deux judokas, Sami Chouchi relevant son rival avant de le saluer et même de l’embrasser sur la joue pour le réconforter.

Un geste d’amitié, mais vu d'un mauvais oeil par l'arbitre en cette période de crise sanitaire...