Sensation ce jeudi, à Tbilissi ! Alors que 14 judokas français étaient inscrits au Grand Chelem, aucun d’eux ne figurait sur les listes au moment du tirage au sort. Et pour cause… Un troisième cas positif au Covid-19 a été détecté au sein de la délégation tricolore, après les forfaits déjà annoncés ce mardi, d’Alpha Djalo (-81 kg) et d’Alex Iddir (-100 kg). Ce nouveau cas émane de l’équipe masculine ayant participé au stage organisé, en amont de la compétition, par la Fédération géorgienne. Un stage international d'une dizaine de jours auquel se trouvaient également Matthias Casse et Toma Nikiforov.

Matthias et Toma étaient, du reste, accompagnés de Jeroen Casse, de Mina Libeer ainsi que de leurs entraîneurs, Mark Van der Ham et Damiano Martinuzzi, et de leur kiné, Tom Verhoeven.

Si l’Anversois n’avait pas prévu de participer à ce rendez-vous, le Bruxellois est bien présent à Tbilissi, où il combattra dimanche. Ouf ! 465 judokas, en provenance de 80 pays, sont engagés dans la capitale géorgienne, que quittera dans les plus brefs délais l’équipe de France, à l’exception du judoka détecté positif, désormais placé en quarantaine pour dix jours…

La FFJ précise que cette décision de retrait de l’ensemble de ses représentants, y compris les féminines n’ayant pas participé au stage, a été prise par "principe de précaution et dans un souci de protection de la santé des sportifs à quelques semaines d’échéances internationales majeures."

Matthias Casse et Toma Nikiforov l’ont échappé belle !