Toma Nikiforov est sorti du tatami très déçu après sa défaite, ce samedi matin, à Tel Aviv, face à l’Azéri Kotsoiev (22 ans/n°10). Il est vrai que les deux judokas se sont livrés un combat fou.

En trois temps… Le premier après une minute, quand l’arbitre attribua un waza-ari à Toma, décision que les préposés à la vidéo corrigèrent après une trentaine de secondes en l’octroyant à son adversaire !

Second acte. Mené au score, le Bruxellois se rua sur l’Azéri, l’attaquant tant et plus. Et il en fut récompensé, deux minutes plus tard, par un waza-ari. Égalité au marquoir.

Épilogue. Le temps de remettre son kimono, Toma Nikiforov repartait à l’attaque mais, sur un contre, il était plaqué au sol par son rival. Deuxième waza-ari pour celui-ci, synonyme de défaite pour notre compatriote !

Auparavant, Toma avait aisément écarté l’Américain Smith (26 ans/n°41) par une clé de bras, peu après la mi-combat, alors qu’il était mené d’un waza-ari, accordé à son adversaire sur un vague mouvement de contre…

En -78 kg, Sophie Berger a résisté comme elle a pu à la redoutable Française Posvite (28 ans/n°3), qu’elle rencontrait pour la troisième fois en deux ans. Ne se laissant pas intimider, la Liégeoise s’est bien défendue. Mais, après avoir déjà encaissé deux pénalités, Sophie se laissa surprendre sur un mouvement de son adversaire, qui la plaqua au sol, puis l’immobilisa.