Toma Nikiforov y a cru pendant une quarantaine de secondes, mais il combattra finalement pour le bronze et non pour l’or à Abou Dhabi après sa défaite en demi-finale face au Russe Adamian, n°1 mondial ! De retour sur la scène internationale après son titre de champion de Belgique en +100 kg le 11 novembre, à Herstal, Toma était logiquement à court de compétition et Adamian, récent vainqueur à Zagreb et à Paris, en a profité. Il n’empêche, notre champion d’Europe a bien failli créer une énorme surprise !

Après avoir écarté le Roumain Serban (21 ans/n°169) et l’Allemand Petersilka (23 ans/n°88), Toma Nikiforov retrouvait donc au stade des demi-finales de ce Grand Chelem aux Émirats arabes unis le Russe Adamian (24 ans/n°1). Et le début du face-à-face entre les deux judokas fut à l’avantage de notre compatriote, le Russe encaissant deux pénalités, pour non-combativité (un comble !) et garde illicite.

Après être sorti d’une tentative d’immobilisation, Toma souleva littéralement son adversaire pour le plaquer au sol. Waza-ari alors que le chrono indiquait encore 1’13 à combattre. Mais l’accumulation des combats en très peu de temps vu le faible nombre d'engagés fut fatale au Bruxellois qui, à son tour, fut renversé et immobilisé (cette fois, pour de bon…) par son rival, à 0’30 de la fin.

Résultat : Toma Nikiforov combattra pour la médaille de bronze, face au Néerlandais Korrel (27 ans/n°8), de retour de blessure, qu'il a déjà rencontré six fois avec, à la clé, trois victoires, trois défaites. Suspense…