Judo

Après un superbe parcours, le Louvaniste de 21 ans, n°31 mondial, a battu le Néerlandais Tsjakadoea en finale des -60 kg...

Début de saison en fanfare pour Jorre Verstraeten ! Le Louvaniste de 21 ans s'est, en effet, offert ni plus ni moins que la médaille d'or, ce jeudi, à Tel Aviv, où il est venu à bout du Néerlandais Tsjakadoea en finale des -60 kg. Un combat acharné long de 6'37 où aucun des deux judokas n'est parvenu à surprendre son adversaire. Il est vrai qu'ils s'étaient déjà rencontrés à quatre reprises, en 2016 et en 2018, avec un bilan de deux victoires partout. Et c'est finalement l'arbitre qui a décidé de l'issue de ce face-à-face, pénalisant le Néerlandais pour sortie de tatami...

Exempté du tour initial, Jorre avait, jusque-là, signé un parcours courageux, écartant le Slovène Trbovc (n°47 mondial) avant de livrer un combat titanesque (déjà !) face à l'Américain Diaz (n°18). Après avoir encaissé un waza-ari, annulé ensuite par la vidéo, notre compatriote s'était vu infliger deux pénalités, sans que son adversaire ne parvienne à marquer. Engagé dans une prolongation intense et indécise, Jorre Verstraeten se montra, alors, beaucoup plus combatif que son rival qui encaissa, lui aussi, deux pénalités. Mais, après 6'33 de lutte acharnée, le Louvaniste eut le dernier mot, renversant son opposant.

Revenant sur le tatami face au Britannique McKenzie (n°15 mondial), Jorre Verstraeten, coaché par Frédéric Georgery, DT adjoint de la Fédération francophone, parut émoussé, peinant à se relever sur les premiers mouvements, notamment au sol, de son adversaire. Encaissant (encore) une pénalité, il ne se laissa pas décontenancer, prenant l'avantage en retournant son rival au sol. À partir de là, il devait absolument tenir jusqu'au terme des quatre minutes réglementaires pour s'offrir cette première finale et cette fameuse première médaille d'or en Grand Prix.

Une excellente affaire pour Jorre Verstraeten avec de précieux points au ranking mondia. La saison 2019 commence donc merveilleusement bien pour celui qu'on présente comme un futur grand, malgré sa taille !

Moins heureux, Kenneth Van Gansbeke (-66 kg), Anne-Sophie Jura (-48 kg) et Mina Libeer (-57 kg) ont, eux, été éliminés dès leur entrée en lice.