Après avoir écarté l’Ouzbek Lutfillaev, 29 ans et vice-champion du monde en -60 kg, le Louvaniste de 22 ans a été battu par le Sud-Coréen Kim.

Après avoir rivalisé avec tous ses adversaires, dont trois étaient mieux classés que lui au ranking olympique en -60 kg, Jorre Verstraeten, 22 ans et actuellement n°21, a écarté l’Ouzbek Lutfillaev, 29 ans et n°3, mais aussi vice-champion du monde en titre, pour avoir le droit de disputer la médaille de bronze au Sud-Coréen Kim, n°10, à Düsseldorf ! Deux semaines après son élimination précoce, à Paris, des œuvres du Français Khyar, Jorre a livré de superbes combats, aussi acharnés qu’indécis, pendant toute la journée…

Exempté du tour initial, Verstraeten a ainsi écarté le Bulgare Gerchev, 30 ans et n°31, après s’être vu infliger deux pénalités par un arbitre très sévère. Mais le Louvaniste ne s’en est pas laissé conter, forçant la prolongation, au cours de laquelle ce même arbitre sanctionna deux fois son rival pour fausse-attaque.

Opposé, alors, au Brésilien (d’origine japonaise…) Takabatake, n°12, Jorre se montra encore plus à l’aise. Et, cette fois, ce fut son adversaire qui se vit infliger deux pénalités. Sur un mouvement de Verstraeten, Takabatake éprouva du mal à se relever. Visiblement amoindri par le réveil d’une blessure au genou, il ne put, alors, lutter face à notre compatriote qui l’immobilisa pour s’imposer.

Le niveau monta encore d’un cran avec le Taïwanais Yang, n°9, victorieux de leur seul face-à-face jusque-là, en 2019, à Ekaterinbourg. Et le combat fut de toute beauté ! Chacun des deux judokas tenta de déstabiliser l’autre, les attaques se succédant les unes aux autres, le Taïwanais enchaînant souvent au sol.

Mais Jorre Verstraeten résista. Prolongation ! Alors qu’ils étaient encore à égalité, Yang profita d’un énième mouvement au sol pour immobiliser le Belge, renvoyé aux repêchages face à l’Ouzbek Lutfillaev, 29 ans et n°3, mais aussi vice-champion du monde en titre. Un très dur morceau !

Mais Jorre Verstraeten était décidément en appétit, ce vendredi, à Düsseldorf ! Il s'offrit le scalp de Lutfillaev... Malheureusement, cet appétit fut coupé par le Sud-Coréen Kim, qui l'a finalement privé du podium.