Un an après avoir déjà décroché le bronze lors des Jeux européens, à Minsk, Jorre Verstraeten s’est offert une deuxième (superbe) médaille, du même métal, ce jeudi, à Prague. Le Louvaniste a, en effet, battu le Bulgare Gerchev (31 ans/n°31) par ippon, renversant, puis immobilisant son adversaire en fin de combat. Du beau boulot ! Et, surtout, une juste récompense pour notre compatriote…

Exempté du premier tour en -60 kg, Jorre Verstraeten (22 ans/n°18) a démarré très fort sa journée en éliminant le Turc Yildiz, balancé après dix secondes, puis immobilisé en fin de combat. Et le Louvaniste de la FFBJ a, ensuite, livré un superbe combat face au Russe Abuladze (23 ans/n°8), médaillé d’argent à Paris et d’or à Budapest, preuve d’une forme ascendante.

À plusieurs reprises, les deux judokas se retrouvèrent au sol, cherchant la faille dans la défense adverse. Mais ni le Russe ni le Belge n’y parvinrent avant la fin du temps réglementaire. Lors d’une prolongation aussi intense qu’indécise, Jorre se laissa surprendre par un bon mouvement de son rival.

Sa défaite actée, notre compatriote frappa du poing sur le tatami.

Renvoyé, alors, aux repêchages, le Belge retrouva l’Italien Pantano, qu’il avait déjà battu en… 2017. Toujours aussi vif, il prit l’avantage après 45 secondes pour ne plus lâcher ce fameux combat pour la médaille de bronze !