La Fédération européenne de Judo (EJU) a apporté une touche d’optimisme à cette journée du 6 avril en annonçant les dates de report de l’Euro 2020, à Prague.

Alors que toutes les compétitions ont été annulées jusqu’au 30 juin, minimum, et que les judokas du monde entier ne peuvent pratiquer leur sport, même à l’entraînement, la Fédération européenne de Judo (EJU) a apporté une touche d’optimisme à cette journée du 6 avril en annonçant les dates de report de l’Euro 2020, à Prague. Prévu dans un premier temps du 1er au 3 mai, reporté en juin, du 19 au 21, l’événement est désormais programmé du 8 au 10 novembre. Et il pourrait entrer en ligne de compte pour la qualification olympique !

Les Jeux de Tokyo reportés en 2021, la Fédération internationale (IJF) planche, en effet, sur les rendez-vous (sept ?) où les judokas pourront engranger les points nécessaires à la fameuse qualification. Mais...

"Nous sommes encore loin de connaître le programme des compétitions qualificatives pour les Jeux !", tempère Cédric Taymans. "D’abord parce que, s’il y a déconfinement, je ne vois pas comment les judokas pourront respecter la fameuse règle de distanciation sociale. Ensuite parce que la Fédé internationale tient absolument à une procédure équitable. Or, si l’épidémie semble aborder une courbe descendante en Europe, ce qui doit se confirmer, il n’en est rien aux États-Unis, en Amérique du Sud, voire en Afrique… Dès lors, patience !"

Il n’empêche, cet Euro seniors est à nouveau inscrit dans un calendrier raisonnable. Et comme il figurait dans la liste des compétitions qualificatives avant l’apparition du Coronavirus, on peut penser qu’il le sera encore, même si l’édition 2021, à Lisbonne, pourrait également en être. Mais alors, pourquoi sept ?

"Tout simplement parce qu’au moment de la crise, le premier tournoi à avoir été annulé ou reporté était Rabat et qu’à partir de là, il y avait encore six rendez-vous au programme de la course à la qualification, à savoir : Ekaterinbourg, Tbilissi, Antalya, Bakou, le Masters et donc le championnat continental. Mais, là, on est encore dans l’inconnue la plus totale...", explique le DT francophone.

La capitale tchèque a déjà accueilli le rendez-vous européen en 1991.

Les Euros juniors (-20 ans) et espoirs (-23 ans) auront lieu en même temps, du 11 au 15 novembre, à Porec (Croatie), et celui réservé au cadets, est prévu fin novembre (28/11-01/12), à Riga. Si tout va bien…