La Flandrienne de 21 ans a pris sa revanche sur l’Espagnole Esteo Linne, qui l’avait privée du bronze, il y a un peu plus d’un an, à l’Euro juniors (-20 ans)...

Championne d’Europe espoirs ! Telle est magnifique ligne qu’Amber Ryheul (21 ans, -52 kg) a inscrit, ce vendredi, en Russie, à son palmarès, battant en finale l’Espagnole Esteo Linne. Au passage, la Flandrienne a pris une éclatante revanche sur la n°3 espagnole qui la précède de vingt places au ranking mondial seniors (46e pour 66e…). Il y a un peu plus d’un an, mi-septembre, à Sofia, Esteo Linne avait, en effet, privé notre compatriote de la médaille de bronze lors de l’Euro juniors (-20 ans)…

Au terme d’un combat indécis, la Belge a fini par s’imposer au sol, là où l’Espagnole n’avait cessé de l’attaquer. À quelques secondes de la fin des quatre minutes réglementaires, Ryheul a réussi à retourner son adversaire pour l’immobiliser. Mais elle la serrait si fort que Esteo Linne a tout simplement abandonné !

Auparavant, Amber Ryheul, 21 ans, a signé un superbe parcours lors de cet Euro espoirs (-23 ans), à Izhevsk, atteignant la finale après avoir écarté l’Israélienne Snir, l’Espagnole Garcia Torres et la Polonaise Kaleta. Trois victoires par ippon, c’est-à-dire avant la limite des quatre minutes réglementaires, dont la dernière tout en maîtrise avec une immobilisation menant son adversaire à l’abandon après 3’32.

Actuellement 66e mondiale dans une catégorie où Charline Van Snick (n°6) est, de loin, notre meilleure représentante, Amber s’est révélée en un peu plus d’an, soit depuis sa cinquième place à l’Euro juniors, mi-septembre, à Sofia.

Championne de Belgique (en l’absence de Charline…), Ryheul a décroché le bronze à Herstal et, surtout, à Oberwart, en février. Elle a, ensuite, connu un parcours logiquement en dents de scie pour une première saison au plus haut niveau avec, entre autres, une élimination d’emblée aux Jeux européens, des œuvres de la Française Gneto. Mais Amber en a profité pour emmagasiner de l’expérience avec, aussi, une belle septième place, en juillet, à Zagreb, rendez-vous labellisé Grand Prix.

Sélectionnée pour le Mondial seniors, fin août, à Tokyo, la protégée de Mark Van der Ham, entraîneur principal néerlandophone, y a franchi le premier tour avant de tomber sur la redoutable Japonaise Shishime, à l’époque n°4 mondiale et future médaillée de bronze devant un public tout acquis à sa cause.

Exemptée du premier tour en -57 kg, Myriam Blavier a été beaucoup moins heureuse qu’Amber Ryheul puisque la Liégeoise s’est inclinée, au deuxième, face à la Bosnienne Samardzic, âgée de 19 ans et encore juniore. Myriam n’a pu confirmer son excellent niveau de la mi-septembre quand elle a décroché le bronze à Dubrovnik et l’or à Bratislava. La route est longue, mais le bout du tunnel, proche.