Les judokas belges se souviendront sans doute longtemps de ce 12 janvier 2021 !

Après le coup de tonnerre de l’élimination, dès son entrée en lice, de Matthias Casse (n°1 mondial) face au Suédois Pacek (29 ans/n°25), Sami Chouchi s’est également incliné d’emblée en -81 kg. Opposé à l’Italien Parlati (22 ans/n°20), qu’il avait pourtant battu fin août 2019, à Tokyo, au deuxième tour du Mondial, le Bruxellois a été solidement secoué, et ce, dès le début du combat.

Mis au sol une première fois, Sami ne s’en laissa pourtant pas conter. Le comble, c’est sur une de ses attaques que son adversaire parvint à le contrer pour s’imposer juste après la mi-combat ! Une énorme déception pour le Belge qui avait un beau coup à jouer dans ce Masters, ne fût-ce qu’en retrouvant son pote, l’Israélien Muki (n°2 mondial...), au tour suivant. Mais le duel fratricide n’eut donc pas lieu.

Engagée en -70 kg, Gabriella Willems n’a malheureusement pas pu sauver l’honneur des Belges face à la puissance de l’Espagnole Bernabeu (32 ans/n°19). Forte au sol, celle-ci y emmena notre compatriote à chaque occasion. Mais Gaby résista ! Jusqu’à ce que son adversaire ne profite de l’un de ses mouvements pour la retourner et quand même s’imposer. Dommage…