Teddy Riner, le vrai, est de retour ! Le double champion olympique français a, en effet, survolé tous ses combats, ce mercredi, à Doha, dans le cadre du Masters, terminant la journée par une victoire sur le Russe Tasoev, n°3 mondial, pour s’offrir la médaille d’or, se repositionner aux portes du Top 10 (alors qu’il pointait au 27e rang avant la compétition) mais, surtout, adresser un message à ses rivaux : il sera le favori en +100 kg aux Jeux de Tokyo.

Peu importe si la finale de ce Masters ne fut pas flamboyante, Riner s’imposant sur trois pénalités (à une). Le Français n’a cessé d’avancer, le Russe de reculer, jusqu’en dehors du tatami, ce qui lui valut une première sanction. Les deux suivantes le furent pour non-combativité. Dommage !

Métamorphosé par la perte de ses kilos superflus (on parle d’une vingtaine…), Riner n’a pas laissé l’ombre d’une chance à ses adversaires. À commencer par le fougueux Néerlandais Meyer (confondant un peu boxe et judo) qu’il balança à deux reprises en 3’27. Dans la foulée, le colosse français (2,04 m, 139 kg !) s’est imposé, après 1’49, sur étranglement au Géorgien Zaalishvili, lequel doit encore regretter d’avoir tenté un mouvement sur le Français tant sa réplique fut sans appel. Opposé au Russe Bashaev en quart de finale, Teddy Riner ne mit que 45 secondes pour marquer un premier avantage, concluant ensuite sur ippon après 2’33.

Finalement, seul l’Ukrainien Khammo, qu’il rencontrait en demi-finale, est parvenu à lui résister pendant les quatre minutes réglementaires. Courageux, Khammo (futur médaillé de bronze) n’est pourtant jamais parvenu à menacer Riner qui a pris l’avantage après peu plus d’une minute pour, ensuite, gérer tranquillement toutes les tentatives, somme toute timides, de son adversaire.

Cette troisième journée du Masters, à Doha, a été marquée par la défaite d’emblée et, surtout, la blessure du Japonais Harasawa, n°2 mondial. Opposé à cet Ukrainien Khammo, le titulaire olympique du Japon en +100 kg est mal retombé sur son épaule droite et a été contraint à l’abandon ! Pris en charge par le service médical, Harasawa est sorti du tatami sur civière. Et il pourrait être remplacé pour les Jeux par un certain Kageura, tombeur de Teddy Riner, l’an dernier, à Paris. Affaire à suivre…