Judo

L’Anversois de 22 ans souffre de la cheville et ne veut prendre aucun risque en vue des Jeux de Tokyo. Il consultera un spécialiste, ce jeudi, alors qu’il aurait dû combattre, vendredi, aux Émirats arabes unis…

La délégation belge engagée en fin de semaine, à Abou Dhabi, ne comptera finalement que six judokas après le forfait, sur blessure, de Matthias Casse. L’Anversois, champion d’Europe et vice-champion du monde, souffre de la cheville et ne veut prendre aucun risque dans la perspective des Jeux de Tokyo.

"Ma deuxième position au ranking olympique me permet de ne pas absolument m’aligner lors de ce Grand Chelem et de me soigner !" explique simplement Matthias. "J’ai un rendez-vous, ce jeudi, chez un spécialiste par mesure de prudence. Je ne pense pas que ce soit grave, mais je tiens à savoir de quoi il s'agit exactement..."

Actuellement deuxième au fameux ranking olympique, derrière l’Israélien Muki et devant… l’Iranien Mollaei (menacé de suspension par la Fédé internationale suite à son refus, certes contraint, d’affronter l’Israélien Muki), l’Anversois n’a pas à s’inquiéter. Sauf blessure, justement, il peut se considérer comme qualifié pour Tokyo 2020.

En attendant, les six Belges à Abou Dhabi seront : Jorre Verstraeten (-60 kg), Dirk Van Tichelt (-73 kg) et Sami Chouchi (-81 kg), côté masculin ; Anne-Sophie Jura (-48 kg), Charline Van Snick (-52 kg) et Roxane Taeymans (-70 kg), côté féminin.