Champion du monde ! Matthias Casse est entré dans l’histoire du judo (belge) en devenant champion du monde des -81 kg ce mercredi, à Budapest. Au terme d’une finale d’anthologie conclue en prolongation, face au Géorgien Grigalashvili (21 ans/n°4), victorieux de… Sami Chouchi en quarts, puis du Néerlandais De Wit (25 ans/n°5) en demi, l’Anversois s’est offert un formidable sacre mondial.

Après Tokyo 2019, Matthias Casse disputait sa deuxième finale mondiale. Lors de sa première apparition à ce niveau, il avait été battu par l’Israélien Muki, à l’époque n°1 (désormais n°2), absent dans la capitale hongroise, tout comme le Turc Albayrak (n°3), champion d'Europe en titre, tous deux ayant préféré ne pas s’aligner lors de ce Mondial pour préparer les Jeux de Tokyo !

En demi-finale, Matthias était venu à bout de l’Ouzbek Boltaboev (25 ans/n°7) qui l’avait récemment battu à Tachkent. Mais notre compatriote avait tiré les bons enseignements de cette défaite car il a dominé son face-à-face avec le redoutable Ouzbek, qu’il a renversé après 3’05 lors de ce combat avant de gérer son avantage.

Exempté du premier tour, Matthias Casse avait débuté ce Mondial face à l’Ukrainien Manukian (22 ans/n°118). Et l’Anversois a éprouvé un peu de peine à se débarrasser de cet adversaire qui, malgré deux pénalités pour non-combativité, parvint à le pousser à la prolongation. Mais, là, après 1’02, Matthias trouva l’ouverture pour retrouver le Hongrois Toth (20 ans/n°76). Et le scénario se répéta !

Face à ce jeune judoka, Matthias ne fut pas loin de prendre l’avantage sur deux mouvements. Mais, tel un chat, le Hongrois parvint à se retourner sur le ventre, évitant ainsi d'être mené. Malgré deux pénalités infligées à son rival, Casse fut encore contraint de disputer une prolongation de 1’13, moment où l’arbitre sanctionna une troisième fois un Toth, particulièrement fatigué.

Opposé au Brésilien Santos (26 ans/n°25), Matthias Casse a, cette fois, (enfin) trouvé l’ouverture avant la fin du temps réglementaire, renversant son adversaire de superbe manière pour rencontrer le Japonais Fujiwara (23 ans/n°18). Et ce fut un combat de toute beauté, dont l’Anversois sortit victorieux en… prolongation !

Avec deux pénalités de part et d’autre, c’était le moment d’attaquer et Matthias souleva le Japonais, qui retomba sur le ventre. Mais l’arbitre le sanctionna, permettant à Casse de rejoindre les demis, puis la finale.