Après l’or en 2019, à Minsk, et le bronze en 2020, à Prague, Matthias Casse a décroché l’argent en 2021, à Lisbonne. Mais nul doute que ce titre de vice-champion d’Europe ne satisfera pas l’Anversois, battu en finale par le Turc Albayrak (27 ans/n°3), face auquel il s’était déjà incliné lors de leur seule confrontation, en 2018, à Agadir. Cette finale fut à l’image de la journée de Matthias : longue ! Le n°1 mondial y fut poussé à la prolongation pour la quatrième fois en cinq combats. Mais, cette fois, il a dû s’avouer vaincu sur un mouvement du Turc qui, après 2’11, l’a renversé pour le coller au sol. Vraiment dommage…

En demi-finale, Matthias Casse avait dû batailler pendant 7’27 pour venir à bout du Bulgare Ivanov (26 ans/n°11), finalement sanctionné à trois reprises par l’arbitre pour passivité, garde illicite et encore passivité.

Auparavant, Casse avait battu en quart de finale Sami Chouchi, qu’il rencontrait pour la troisième fois sur la scène internationale. Et ce nouveau face-à-face fut aussi acharné, indécis, que les deux premiers, l’un à Prague (victoire de Casse), l’autre à Tachkent (victoire de Chouchi) avec un succès de l’Anversois sur pénalités, déjà, dont la troisième pour passivité après 1’13 de prolongation.

Pour en arriver là, Matthias Casse avait écarté le Turc Koc (20 ans/n°55), marquant une première fois après un peu plus d’une minute, puis immobilisant son adversaire en fin de combat pour franchir ce deuxième tour, l’Anversois ayant été logiquement exempté du premier vu son statut de n°1 mondial.

Opposé ensuite à l’Azéri Heydarov (23 ans/n°76), qu’il n’avait jamais combattu jusque-là, Matthias avait dû s’employer pour trouver l’ouverture après… 5’17 en prolongation, quand il retourna son adversaire au-dessus de lui pour le mettre sur le dos. Ouf ! L’essentiel était bel et bien assuré.