L’Anversois s'est incliné en finale des -81 kg face à l'Israélien Muki, n°2 mondial, après avoir pourtant battu l’Iranien Mollaei, champion du monde en titre et n°1 mondial, en demi-finale.

Imparable ! Deux mouvements, coup sur coup, en cinq secondes, de la part de l'Israélien Muki ont mis un terme brutal au rêve de titre mondial de Matthias Casse. Mais le champion d'Europe n'a jamais démérité lors de cette journée, historique pour la Belgique... Matthias a, en effet, battu en demi-finale des -81 kg l'Iranien Mollaei, champion du monde en titre et n°1 mondial. Et ce, au terme d'un combat particulièrement disputé, se soldant par une clé de bras du Belge après un peu plus de deux minutes dans la prolongation...

Et quel parcours pour notre compatriote ! Six combats, au total, pour décrocher l'argent... Exempté du premier tour, Matthias Casse, n°4 mondial, a d’abord écarté le Chinois Zha, n°72, sur immobilisation. Opposé à l’Italien Esposito, n°24, il a dû attendre la prolongation avant de s’imposer après 0:35. Arrivé en huitièmes, il s’est, alors, aisément débarrassé du Slovaque Stancel, n°91, encore sur immobilisation, pour atteindre les quarts de finale.

Face à l’Allemand Ressel, n°5, le combat fut très serré, mais Matthias Casse a fini par émerger, après 3:03 en prolongation, non sans s’être occasionné l’une ou l’autre frayeur. Et son poing rageur en signe de victoire en disait long sur son soulagement. Quoiqu’il arrive désormais, le champion d’Europe combattra pour une médaille : s’il bat l’Iranien Mollaei, ce sera pour l’or, sinon pour le bronze !

Également engagé en -81 kg, Sami Chouchi, n°19 mondial, a signé un beau parcours. Malheureusement, le Bruxellois est tombé un tour trop tôt pour être repêché… Mais il n’a pas démérité ! Sami a ainsi éliminé le Koweïtien Alkhuzam, non-classé, sur… immobilisation, puis l’Italien Parlati, n°25, et enfin le Portoricain Gandai, n°55, au terme de 1:58 de prolongation.

Trois victoires convaincantes pour un Chouchi ayant vécu une première moitié de saison compliquée. Mais, ensuite, le vice-champion d’Europe 2018 n’a pu franchir l’obstacle géorgien nommé Maisuradze, n°29, qui l’a ni plus ni moins renversé après 2:35 d’un combat intense. Dommage…

La demi-finale de Matthias Casse: