Charline Van Snick a poussé un énorme soupir de soulagement, ce vendredi, en début d’après-midi, quand elle s’est réveillée de son anesthésie ! La Liégeoise n’a finalement pas été opérée de sa cheville droite meurtrie à Tel Aviv, mais elle a été plâtrée. Pour rappel, Charline s’était blessée, jeudi dernier, lors de son combat (gagné !) de repêchages, face à la Française Gneto (qu'elle n'avait jamais battue...), et n’avait pu se présenter sur le tatami pour disputer la médaille de bronze à la Kosovare Kelmendi.

Après avoir consulté le Docteur Kaux, subi une série d’examens, notamment radiologiques, depuis lundi, à la première heure, Charline avait appris qu’elle souffrait d’une rupture du ligament péronéo-tibial et d’une élongation du muscle soléaire ! Mais, en salle de réveil, au CHU de Liège, elle a elle-même annoncé la (bonne) nouvelle qu’elle était donc plâtrée, immobilisée pour une dizaine de jours et que son rétablissement optimal prendrait entre quatre et six semaines. Ouf !